parution 15 janvier 2014  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Wolverine (revue) – Revue V 4, T7

Mortel (kiosque)

Wolverine est mal en point, son facteur auto-guérisseur semblant appartenir au passé. En plus, l'école dont il est responsable est un véritable fiasco, ce qui n'est pas loin d'être le cas de ce numéro...


 Wolverine (revue) – Revue V 4, T7 : Mortel (0), comics chez Panini Comics de Cornell, Aaron, Pierfederici, Ferry, Larraz, Bradshaw, Kesel, Espin, Wong, Martin, Campbell, Mossa, Davis
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
- Wolverine (vol 5) #7 : Mortal (Mortel) : Wolverine a eu maille à partir avec une entité capable de contrôler les hommes. Il s'agit d'un virus venu du Microvers pour dominer les humains. Le mutant l'a mis en échec, mais les séquelles de l'infection qu'il a subie sont terribles : il a perdu son facteur auto-guérisseur...
- Wolverine & The X-Men #30 & #31 : The Hellfire Saga, Prologue et Part 1 (La saga des damnés) : Rien ne va plus à l'Ecole Jean Grey, dont Wolverine a pris la direction. La vocation de l'institut est d'enseigner et d'éduquer les jeunes mutants, mais depuis que Daniel Kilgore a tiré une balle dans la tête du Broo, les défections commencent à se multiplier...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il ne faut pas se fier au titre du mensuel et encore moins à sa couverture. Ce mois-ci, le programme est loin d'être mortel et on retrouve un Wolfie sans réel punch ! Le voici en effet dépourvu de son facteur auto-guérisseur qui le rendait quasi immortel. Ce virus venu du Microvers et qui l'a contaminé, avait offert l'occasion de démarrer la série sur les chapeaux de roue, mais l'intrigue est retombée comme un soufflet au bout de 7 épisodes et on se pose la question fatidique : "tout ça pour ça ?"... Le seul avantage de ce chapitre est qu'il présente le canadien sous un angle nouveau : le voici en prise avec la peur, car tout est devenu source de danger. De là à flipper de se raser, de peur de s'entailler la gorge, faut pas pousser non plus et à trop forcer le trait, Paul Cornell fait de notre héros un quasi couard. Cela laisse donc peu de place au plaisir, tout comme le visuel très moyen qui nous est proposé. On ne saura jamais qui de Mirco Pierfederici ou de Karl Kasel, l'encreur, fait preuve de maladresse dans les portraits, mais ils font peine à voir. Tout cela pour dire que Marvel vient d'annoncer la fin de la série au numéro 13, ce qui n'a rien d'étonnant au vu de sa qualité médiocre. La double ration de Wolverine & The X-Men vient heureusement sauver le mensuel du naufrage. Pourtant, on ne peut pas dire qu'il s'agisse d'une série majeure, mais au moins, Jason Aaron imprime un ton fun et léger qui permet de remplir le contrat au rayon divertissement. Comme le staff de graphistes respecte une charte "animé/jeunesse", cela se lit sans passion mais sans déplaisir non plus. Un numéro qu'on peut acheter... ou pas !

ISBN 9782809438192