parution 05 décembre 1999  éditeur Semic  collection Semic Kiosque
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Spawn - Hors série – Curse of the Spawn, T10

La malédiction de Spawn T9 (kiosque)

Le dernier numéro de la série s'achève sur un tombé de rideau avec Suture, une créature aussi étrange que belle. Un polar noir et sanglant, qui a le mérite d'être remarquablement dessiné. Pardi, c'est du Clayton Crain !


 Spawn - Hors série – Curse of the Spawn, T10 : La malédiction de Spawn T9 (0), comics chez Semic de McEllroy, McFarlane, Crain, Glapion, Turner, Hutchinson, Fotos, Nicholas, Broeker
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Semic édition 1999

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
- Curse of the Spawn #26, #27, #28 : Brother's Keper, Ghosts, Bleed (Grand frère, Le retour de Suture 1 & 2 ) : Margaret Eschens est une working-girl. Une brillante femme d'affaire new-yorkaise, jeune et jolie. Elle vend et achète des actions comme elle respire, ses affaires sont en plein boom. La vie est belle. Elle ne peut pas savoir que dans quinze minutes, sa voiture sera propulsée dans un ravin, avant qu'un fou furieux ne vienne l'enlever...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La couverture annonce la couleur. Avec Sam & Twitch au premier plan, c'est une nouvelle virée dans les pires coins de New-York qui nous attend. Après quelques chapitres qui nous emmenaient en enfer, dans le futur ou même au purgatoire, le retour à la réalité contemporaine s'avère plus réussi que les atermoiements mystico-fantastiques. Ici, point de démon ni d'ange (ou Angela ), point de divinités en guerre, point d'enfer luttant pour détruire le paradis.On est directement immergé dans une réalité, heureusement fantasmée, avec un meurtre on ne peut plus effrayant et un énième serial killer qui est le parfait portrait du tueur-boucher psychotique ! Et pour boucler la boucle, Suture refait surface. C'est un personnage devenu récurent, une jeune femme au destin sacrifié, qui accomplit sa vengeance en supprimant les tueurs. Suture, dont la conception rappelle évidemment Frankenstein, et dont les milliers de cicatrices qui assemblent sa peau la rapprochent de Simon Dark... L'enquête est bien rythmée, le tempo étant donné par les cadavres éparpillés et par les déductions du tandem magique formé par Sam et Twitch. On retrouve avec plaisir leur complicité, leur humour noir et désabusé. Comme à chaque fois, Dwayne Turner et Clayton Crain font des merveilles au dessin, secondés pour l'encrage par Todd McFarlane lui même. Ainsi s'achève la publication des 29 épisodes de cette série dérivée, dont on retiendra la flamboyance des graphismes et la qualité assez irrégulière des histoires.

ISBN