parution 21 avril 2011  éditeur Soleil  collection US comics
 Public adulte  Thème Guerre, Graphic Novel

Dong Xoai, Vietnam 1965

Un véritable récit graphique de guerre, portant sur un épisode sanglant de la guerre du Vietnam. Prenant dans la tension de l’histoire et superbe dans l’illustration, cette belle bande dessinée manque malheureusement de recul et d’esprit critique.


Dong Xoai, Vietnam 1965, comics chez Soleil de Kubert
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2011

L'histoire :

Une section spéciale US est envoyée au Vietnam en 1965 : l’A-313. Cette unité particulière est chargée de conseiller les forces alliées et les locaux à organiser leur défense et leur fortification. Dirigés par le capitaine Keane et le lieutenant Kelly, les douze Américains atterrissent au camp de Bu Gia Map. Sur place, ils comprennent vite que le chantier est énorme : les mines et armements sont défectueux, les règles d’hygiène ne sont pas respectées et les paysans communiquent avec difficulté. Il faut également former les GIDC (les Groupes Irréguliers de Défense Civile vietnamiens) au combat, mais l’unité US va vite comprendre que cette coopération ne peut se faire sans intégrer les coutumes locales. Après plusieurs patrouilles de reconnaissance, le village découvre que de vastes mouvements s’opèrent au sud du Vietnam : les Vietcongs semblent vouloir gagner Saïgon. Pour cela, il leur faut passer par un point d’accès : Dong Xoai… L’A-313 est aussitôt héliportée pour organiser la défense de cette position centrale. L’enfer les attend…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Joe Kubert s’attache ici à nous montrer la réalité de la guerre et décide d’évoquer une réalité peu connue de la guerre du Vietnam : les troupes chargées de préparer les Vietnamiens à la guerre. C’est ainsi qu’on assiste à des scènes pittoresques et décalées, au milieu de la jungle hostile : la rencontre entre les GI’s et les vietnamiens sont des moments authentiques et parfois absurdes (des enfants font la queue pour avoir des chewing-gums, le capitaine Keane doit boire un breuvage avec des pailles de bambou…). L’occasion d’aborder le côté humain de ce conflit. Ainsi, les militaires sont vus comme des hommes compétents et profondément attachants, qui respectent la hiérarchie et les règles de guerre. Cependant, le récit se tend de plus en plus, puisqu’on suit cette sympathique équipée qui plonge dans l’horreur de la guerre. Pris dans le piège de Dong Xoai, les soldats vont montrer leur valeur au combat et vont se surpasser en multipliant les actes de bravoure : le capitaine perd l’usage de ses jambes à cause d’un mortier, deux hommes détruisent un groupe de Vietcongs avec un lance-flammes, certains blessés parviennent à échapper à la mort et aux ennemis pendant plusieurs jours... Les personnages sont élevés en véritables héros et Kubert décrit précisément leur calvaire sous le feu d’enfer et les assauts des Vietcongs. Cet hommage appuyé s’accompagne de longues annexes de l’armée américaine qui détaillent les faits d’armes de la compagnie A-313. Kubert s’est donc parfaitement documenté et reprend jusqu’aux moindres détails le périple de ces américains qui auront résisté à la vague meurtrière de l’offensive ennemie. Les termes très précis liés au matériel et armement militaire ont un effet saisissant, mais le dessin vient magnifier le tout d’une façon spectaculaire. Kubert choisit une forme simple mais marquante pour illustrer son compte-rendu : pas de cases ni de bulles, mais un crayonné brut et parfaitement maîtrisé. Les hachures ressortent sur le papier calque et illustrent à merveille la grandeur tragique des combattants. Cependant, on pourra regretter le manque d’objectivité de l’auteur : véritable hymne patriotique, son œuvre fait la part belle aux Américains sur un conflit pourtant peu reluisant. Le travail de mémoire est émouvant mais il est aussi teinté d’une vision bien manichéenne de la guerre. Le final héroïque sent la célébration des anciens combattants, aux relents militaristes qui peuvent déranger…

voir la fiche officielle ISBN 9782302017061