parution 01 avril 1991  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Mondes décalés, Science - fiction

Les guerriers de la lumière T2

Le diabolique Na tente d’aller sur Terre pour récupérer du matériel de guerre. Un tome endiablé et ultra dynamique joliment illustré.


Les guerriers de la lumière T2, comics chez Soleil de Kennedy, Veitch
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Nicolas Tesla est un grand physicien qui est spécialisé dans l’électricité. Ses dernières trouvailles sont très étonnantes. Na surveille ce grand scientifique et sait que son monde peut en tirer des bénéfices. Le Seigneur des Ténèbres entretient un lien avec le militaire Niles Odom qui pratique les sciences occultes. Odom a désormais une mission : approvisionner son maître en armes lourdes (les armes sur Terre sont bien plus modernes et dévastatrices que sur le système solaire d’Abraxas. De plus, Odom doit créer un pont entre son monde et celui de Na afin d’y acheminer tout le matériel de guerre nécessaire. Na sera ainsi sûr de gagner la guerre contre les guerriers de lumière et les rebelles qui s’opposent à son autorité. Pour créer ce lien, Odom recrute le grand Tesla qui est en train de concevoir une machine qui permet de se déplacer grâce à des fluides électriques. La machine est si performante que Na parvient lui-même à se déplacer sur la planète Terre. Il vient récupérer un arsenal d’armes lourdes et enlève Tesla et son amie Delpha. Pendant ce temps, les guerriers de lumière se battent et essaient d’entrer dans la ville de Xxexx pour en chasser Na. Alors qu’ils sont en pleine action, ils empruntent sans le vouloir le passage créé par la machine de Tesla et se retrouvent nez à nez avec Na !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Suite de la série de science-fiction Dark War. Les auteurs sont toujours en grande forme et laissent leur imagination se débrider. Ainsi, Cam Kennedy mélange allègrement histoire et imaginaire, science et fiction… Dès le départ, le fameux physicien Nikola Tesla se retrouve embarqué dans une histoire encore plus incroyable que les découvertes qu’il a véritablement faites (c’est le scientifique qui a révolutionné notre approche de l’électricité). L’histoire ne s’arrête pas là puisqu’on retrouve également le grand Léonard de Vinci, considéré comme un Dieu dans la planète Abraxas ! L’épisode fonctionne un peu comme un reflet inversé du premier tome : dans le premier, c’est l’homme (Lazarus) qui venait de la Terre pour atterrir à Abraxas tandis qu’ici, c’est tout le contraire puisque tous reviennent sur Terre (même le terrifiant Na !). L’action ne faiblit pas dans cet opus et est même encore plus intense que le tome précédent. On assiste ainsi à d’incessantes batailles entre les troupes des guerriers de lumière et les morts de Na. Cela pétarade de partout à grands coups de mitrailleuses et d’explosions. Une brillante idée rajoute un peu de miment à cette indigestion de combats : les hommes du capitaine Engle reviennent à leurs premières amours en récupérant sur Terre un hélicoptère : la bataille rappelle alors (avec un brin de nostalgie) le conflit au Vietnam. Ce space opera totalement déjanté et survitaminé vaut surtout par la qualité des dessins. Tom Veitch n’a pas son pareil pour démultiplier les cases et rendre une scène impressionnante et dynamique. Les couleurs sont elles aussi très travaillées. Même si elles sont très vives, voire « flashies », elles permettent de rendre cet univers SF crédible et fascinant. La fin réserve une surprise de taille et rappelle (là encore comme un reflet inversé) le début du premier tome. Malheureusement, le tout laisse entrevoir une suite qui ne verra jamais le jour… Soleil refusant la publication des autres tomes… les ventes étant peu rentables.

ISBN 9782877640671