parution 05 mai 2017  éditeur Urban Comics  collection DC Deluxe
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Batman - Cité Brisée

L'intégralité des aventures de l'Homme Chauve-Souris réalisées par le duo Azzarello-Risso, entre 2000 et 2011 : un bilan assez mitigé.


Batman - Cité Brisée, comics chez Urban Comics de Azzarello, Risso, Mulvihill
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Cet album comporte quatre récits :
- Cicatrices : Batman se trouve face à Victor Zsasz, au beau milieu d'un carnage établi par ce dernier. Entouré des victimes de Zsasz, les deux adversaires échangent leurs points de vue sur ce qu'est le pouvoir...
- Cité Brisée : La sœur d'Angel Lupo a été retrouvée à moitié dévorée, dans une décharge de Gotham. Batman soupçonne aussitôt Killer Croc d'avoir été son exécuteur. Il le retrouve, le capture et le passe à tabac et quand Croc lui révèle que le commanditaire n'était autre qu'Angel lui-même, Batman part à la poursuite de ce dernier. Mais voilà, Lupo, pris au piège, s'enfuit dans les rues de Gotham. Et sur sa route, Batman découvre deux victimes: les parents d'un enfant, seul témoin du crime. Une situation qui n'est pas sans rappeler de sordides souvenirs à Batman...
- Haute Pègre : Un banquier, Franklin Glass, est kidnappé. Aucune rançon est demandée et les kidnappeurs se contentent de l'exécuter. Une sordide affaire d'héritage prend alors place entre la jolie veuve et le fils de Glass.
- Flashpoint : Batman, Chevalier Vengeur : Bruce Wayne est celui qui a été tué par Joe Chill, lors de la nuit fatidique. Usant de sa fortune pour faire régner l'ordre à Gotham, en privatisant par exemple la police (devenue Gotham Security), Thomas Wayne espère éteindre ce douloureux souvenir. Mais les jumeaux du juge Dent ont été enlevées par le Joker. Thomas et le commissaire Gordon vont se mettre tous deux sur la piste du tueur fou. Un tueur dont l'identité n'est pas si mystérieuse que cela, dans cette réalité alternative...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Brian Azzarello et Eduardo Risso, le célèbre duo de 100 Bullets, tous deux à l’œuvre sur une version noir de Batman, voilà de quoi allécher les fans. Mais ce style résolument gritty et la panoplie de passages obligatoires et autres clichés feront-ils pour autant bon ménage avec ce que les fans de Batman attendent ? Pas si sûr. En fait, après un prologue pas inintéressant mais un peu déroutant (Cicatrices, le principal récit de l'ouvrage (Cité Brisée) pose bien le décor avec une Gotham City débarrassée de ses côtés les plus « fantastiques » (des adversaires tels que Ivy ou Gueule d'Argile) pour installer un certain réalisme, pataugeant dans un sordide séant fort bien à l'univers de Batman. Là où ça pêche, c'est que le style noir et ses particularités se prêtent en général mieux à des histoires de losers patentés comme les personnages d'Ellroy. Difficile de nous faire rentrer dans la peau d'un Batman au top de sa forme (ce n'était pas le cas, par exemple, avec Year One) et les monologues internes de Batou et autres rebondissements (le meurtre des parents, moteur nécessaire pour sur-motiver Batman et justifier la suite de l'histoire) s'imposent. Et ce n'est pas forcément heureux. Passons rapidement sur Haute Pègre, un récit pas inintéressant non plus mais souffrant des mêmes problèmes avec son intrigue un peu passe-partout (pognon et jolie pépée) pour nous attarder sur Flashpoint..., revisite sauce « Dark » des origines d'un Batman alternatif en la personne de Thomas Wayne. Cette version quasi Clint Eastwoodienne du Chevalier Noir a l'avantage d'être dynamisée dans sa narration par le petit jeu consistant à s'étonner et à chercher à comprendre les ramifications du changement opéré par le Flashpoint sur le personnage de Batman. S'attardant aussi sur une petite étude des parents de Bruce (ou de cette version-ci, en tous cas) tout en mettant le paquet sur la violence, c'est sans doute l'histoire la plus intéressante du lot. Graphiquement, on pense forcément à Sin City même si les compos de Risso et la narration d'Azzarello diffèrent nettement de celles de Frank Miller. Pour être poisseux, c'est poisseux et, si la qualité est au rendez-vous, les fans peu habitués au genre risquent d'être rebutés. En somme, un recueil recommandé avant tout aux fans de Brian Azzarello ainsi qu'aux Bat-fans versés dans le polar et qui n'ont pas peur de mettre les pieds dans la gadoue.

voir la fiche officielle ISBN 9782365778961