parution 23 août 2013  éditeur Urban Comics  collection DC Renaissance
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Batman, le chevalier noir T2

Cycle de violence

Des enfants sont enlevés dans tout Gotham et le responsable n'est autre que l’Épouvantail. Batman ne peut rester dans l'ombre... Un opus obscur et violent, sublimé par les dessins de David Finch.


 Batman, le chevalier noir T2 : Cycle de violence (0), comics chez Urban Comics de Hurwitz, Finch, Suayan, Juan Jose Ryp, Oback
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2013

L'histoire :

Ces derniers temps à Gotham, une vague d'enlèvements d'enfants a lieu. Pendant ce temps là, dans le manoir Wayne, Bruce est auprès de Natalya, sa pianiste ukrainienne. Ils sont interrompus par Alfred qui prévient l'héritier des Wayne qu'un enfant vient d'être retrouvé. La nuit venue, Batman se rend au bâtiment de la protection de l'enfance pour échanger avec la petite fille. Celle-ci est encore sous le choc. Pour le commissaire Gordon, la soirée ne se passe pas très bien. Alors qu'il prenait une douche, du gaz a été projeté. Le policier a de sérieuses hallucinations et se fait kidnapper par l’Épouvantail. Bruce est averti. Il revient voir la petite fille, qui lui dit se rappeler d'une plaque de voiture. Grâce à elle, Batman trouve la maison du kidnappeur mais ce dernier l'attend de pied ferme...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les enquêtes du Dark Knight version David Finch se poursuivent en mettant en scène cette fois-ci l'un des ennemis bien connus des fans : l’Épouvantail. Après un opus écrit par David Finch et le suivant par Paul Jenkis, c'est désormais Gregg Hurwitz, le romancier spécialiste des polars violents, qui s'y colle. C'est un choix judicieux car le scénariste installe une atmosphère oppressante autour d'un Épouvantail plus torturé que jamais. Le récit fonctionne assez bien et se montre vraiment divertissant. Certes, on retrouve les marottes habituelles de Gischler, à savoir une violence explicite et un vilain vraiment taré. En plein milieu de l'album, on notera la présence d'un épisode 0 revenant sur les origines du Batman. Ce chapitre bénéficie des talents de Mico Suayan et de Juan Jose Ryp, qui dévoilent une empreinte visuelle personnelle et efficace. Les autres épisodes sont bien évidemment illustrés par David Finch. Le dessinateur livre une fois encore une jolie performance artistique avec des doubles pages très impressionnantes. Inaugurée par David Finch, la série sera désormais illustrée par le très bon Ethan Van Sciver. Avec un net regain en qualité niveau scénario, on reste optimiste pour la suite...

voir la fiche officielle ISBN 9782365773034