parution 27 octobre 2017  éditeur Urban Comics  collection DC Classiques
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Justice League of America T3

Monde futur

Troisième tome pour la Ligue de Justice à l'écossaise de Grant Morrison. Champs de probabilités, étoiles de mer conquérantes et voyages temporels au programme, le tout avec un style visuel 90's qui pique parfois les yeux.


 Justice League of America T3 : Monde futur (0), comics chez Urban Comics de Morrison, Waid, Dell, Porter
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2017

L'histoire :

Ce tome comporte 5 arcs différents, parmi lesquels :
- Synchronicité : Une succession de catastrophes hautement improbables se produit à travers le monde. Pour ne rien arranger, les membres de la Ligue disparaissent les uns après les autres. C'est évidemment Batman qui devine la raison derrière tout cela mais il disparaît lui-même avant de pouvoir communiquer le fruit de sa réflexion à ses alliés. Tout va alors reposer sur l'étrange duo formé par le Limier Martien et Oracle...
- Ça : Alors que la majeure partie de la population d'Amérique du Nord est plongée dans un sommeil profond dont elle ne peut sortir, la Ligue se réunit en urgence pour trouver la cause du mystère. C'est le moment que choisit Sandman, le maître des rêves, pour leur apparaître et expliquer à Superman que leur monde est en grand danger, menacé par un conquérant de mondes, un ennemi dont la Ligue a déjà affronté les soldats. Leur seul espoir réside en un enfant, coincé dans le monde des rêves et qui attend l'aide de son héros, Superman.
- Les Passagers de la tempête : La Ligue de Justice « A », la Ligue du 853e siècle, fait son apparition dans la Tour de Garde du présent. La raison de leur venue est d'inviter la Ligue actuelle à participer aux festivités organisées à leur époque pour célébrer le retour de Superman après que ce dernier ait passé près de 15 000 ans en retraite, au cœur du Soleil. Si la quasi-totalité de la Ligue accepte et part effectivement dans le futur, les choses ne se passent pas exactement comme prévu. Hourman, un des membres de la Ligue A, est porteur, à son insu, d'un virus mortel qui est relâché dès le départ de la Ligue actuelle. Derrière tout cela, un vieil ennemi de Superman ainsi qu'une future et terrible menace, agissant tous deux de concert depuis le futur afin d'anéantir le présent...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Retour dans le temps, tel est le mot d'ordre de ce troisième tome de la Justice League of America de Grant Morrison. Retour temporel au sein des histoires, tout d'abord. Dès le départ, Synchronicité s'amuse des coïncidences ayant donné naissance aux différents héros de la Ligue en montrant comment tel ou tel changement dans le passé peut ainsi faire disparaître un de ses membres. Mais c'est surtout Les Passagers de la tempête (paru aux USA sous le titre DC One Million qui exploite le filon en proposant de nombreux allers-retours entre le présent et le 853e siècle. Histoire ambitieuse, un peu trop, peut-être, ce récit se remet souvent sur les rails d'une narration classique après quelques errances typiquement Morrisoniennes sur les plans parallèles et autres interactions quantiques. Troisième partie d'importance, Monde Futur avec, cette fois, Mark Waid à l'écriture, nous permet de retrouver un héros de l'univers DC, Adam Strange, qui a, à priori, pété un boulon et décidé d'employer les membres de la Ligue comme esclaves pour reconstruire sa planète en l'honneur d'envahisseurs fort peu avenants. Si le récit est un peu lent à démarrer, sa conclusion est réjouissante et permet aussi de donner un beau rôle de furieux au Nouveau Dieu Orion. Moins emballant, Ça et Mesures Extrêmes ne font pas vraiment avancer les choses, le premier essayant d'employer plus ou moins adroitement le personnage de Sandman et son univers onirique sans réellement emballer et le second en étant presque « trop simple » pour le Chauve venu des Highlands. Heureusement, donc, ce tome comporte des récits divertissants (on le sent, grâce à Mark Waid) et ambitieux (la partie de Morisson, très bien jouée sur Les Passagers...). Le retour dans le temps, donc, se fait aussi sur le format même, avec un graphisme et surtout un découpage tous deux typiques de la fin des années 90. Des perspectives improbables, des « gueules » toujours plus « X-tremes » (Arnie Jorgensen en fait des tonnes, sur Monde Futur) quand il faut souligner que quelque chose d'important se produit... Au milieu de tout cela, le dessin un chouia rondouillard et limite enfantin d'Howard Porter surprend, d'ailleurs. Malgré le fait qu'il ait (un peu) subi les outrages du temps, ce tome demeure un honnête opus, qui a le don de montrer que certains artifices devenus aujourd'hui, hélas, que trop typiques des récits DC Comics (les mondes parallèles, les voyages dans le temps et leurs répercussions) peuvent néanmoins être mis au service de belles histoires.

voir la fiche officielle ISBN 9791026811664