parution 02 mai 2014  éditeur Urban Comics  collection DC Nemesis
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Les tourments de Double Face

Double Face, de plus en plus tiraillé par ses deux personnalités contradictoires, a trouvé un nouveau moyen de terroriser la ville. Un one-shot habile qui mime parfaitement la folie d’un des grands ennemis de Batman.


Les tourments de Double Face, comics chez Urban Comics de Jenkins, Phillips, Lee, Chung
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Rien ne va plus à Gotham. Depuis quelques jours, certains habitants totalement inoffensifs deviennent comme fous et perpétuent des meurtres atroces. Le dernier fait d’ailleurs frémir : un père de famille a exécuté ses enfants alors qu’ils dormaient paisiblement et a mangé se femme pendant trois jours ! Batman, avec l’aide du commissaire Gordon, tente de mener l’enquête. Il essaie de comprendre comment des habitants, bien sous tous rapports, peuvent commettre des meurtres sous prétexte qu’ils trouvent cela amusant. Pendant ce temps, Harvey Dent, dit Double Face, est enfermé dans l’asile d’Arkham. Il subit une thérapie de choc et essuie de nombreuses interventions d’électrochocs pour lui faire retrouver la raison. Pourtant, les psychiatres sont inquiets car leur dangereux patient n’évolue pas du tout. Au contraire, sa dualité augmente au fil des jours et sa part sombre et maléfique domine de plus en plus. Double Face semble totalement incurable. Cependant, le schizophrène accepte pour la première fois de parler au thérapeute. Le médecin, surpris, lui rend visite et l’écoute attentivement. Double Face n’a rien à lui dire : c’est Batman qu’il veut voir !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après le destin de Bane et les doutes du Pingouin, la collection DC Nemesis de chez Urban Comics, qui se consacre aux super vilains, s’intéresse désormais au célèbre Harvey Dent. Le procureur de Gotham bascule dans la schizophrénie quand la moitié de son visage est défigurée par de l’acide. Le personnage est d’autant plus fascinant que sa dualité est totalement opposée puisqu’Harvey est un avocat intègre et que Double Face est un dangereux sociopathe. Ce docteur Jekyll et Mister Hyde des temps modernes a une dualité déchirante qui ne peut se régler que par sa fameuse pièce de monnaie qui décide de toutes ses actions. L’ambivalence du personnage est donc un sujet à lui tout seul et Paul Jenkins exploite à plein régime cet aspect du personnage. L’histoire démarre ainsi sur une introspection des plus saisissantes : le personnage, enchaîné à l’asile d’Arkham, tente d’échapper aux soins musclés des hommes en blouse blanche. Les dialogues sont alors savoureux et déstabilisants puisque le personnage alterne sans arrêt entre le bien et le mal suivant la personnalité qui prend le dessus. Le scénario est habile et assez linéaire, Paul Jenkins ménageant quelques surprises de taille. Batman a fort à faire face au machiavélisme de son ennemi et il va tomber à deux reprises dans des pièges mortels. L’intrigue est surtout remarquable par sa dualité, à l’image du visage double d’Harvey Dent. Comme le Joker interroge souvent la véritable personnalité de Batman, Double Face remet en question la moralité du chevalier noir. Le graphisme est également à la hauteur du scénario puisque la première partie est assurée par Jae Lee. Choix judicieux puisque le trait fin et onirique du dessinateur de La Tour Sombre colle parfaitement à cette plongée hallucinée dans la folie. La deuxième partie, moins envoûtante, est réalisée par Sean Phillips qui rajoute un côté poisseux à l’ensemble. A noter que les couleurs crépusculaires de June Chung sont bien dans le ton de l’intrigue. Pour finir, Paul Jenkins propose un nouvel éclairage sur Harvey Dent puisque son passé traumatique expliquerait son basculement : un passé qui le rapproche un peu plus de Batman. L’opus est donc sombre à souhait et donne la part belle à un vilain inquiétant : regardez la folie en face...

voir la fiche officielle ISBN 9782365775250