parution 20 mars 2015  éditeur Urban Comics  collection Urban Indies
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Policier Independant

Southern Bastards T1

Ici repose un homme

40 ans après son dernier passage à Craw County, Earl Tubb est venu vider la maison familiale pour la vendre. Suite à une altercation, il déclenche un véritable enfer dans ce patelin d'Alabama. Un thriller crasseux, violent et qui prend aux tripes !


 Southern Bastards T1 : Ici repose un homme (0), comics chez Urban Comics de Aaron, Latour
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Cela fait 40 ans qu'Earl Tubb n'a pas remis les pieds à Craw County, cette petite ville d'Alabama où il a grandi et où le réseau mobile peine à passer. S'il est revenu, c'est pour vider la maison familiale. Son oncle Buhl vivant désormais en maison de retraite, l'habitation peut à présent être mise en vente. Cela ne devrait pas lui prendre plus de 3 jours. A son arrivée, Earl voit que les rues ont changé et qu'un nom a sa part belle : Boss. Une fois à son ancien domicile, il se rend sur la tombe de son père, Bertrand Tubb. L'ancien shérif est enterré au pied d'un gigantesque arbre. Earl ne perd pas de temps et passera la soirée à vider les pièces, croisant ici et là de vieux souvenirs. Le lendemain, il se rend dans la taverne du coin pour y manger un morceau. Un client qui n'a pas l'air très frais s'approche d'Earl et le reconnaît. Il lui dit l'apprécier et lui conseiller de quitter les lieux le plus tôt possible. Dusty, c'est son nom, demande à la serveuse à parler à Boss mais c'est plutôt un de ses hommes de main qui vient le voir et l'emmène dans le fond des cuisines, l'arme à la main. Earl les suit, s'empare d'une friteuse et frappe l'agresseur...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec Scalped, le scénariste Jason Aaron a écrit l'un des meilleurs thrillers qui soient en terme de comics. En plus d'un visuel exceptionnel et d'une narration parfaite, la série se distinguait par le lieu de son action : une réserve indienne. Alors que l'auteur s'est aventuré dans l'univers mainstream de Marvel (sur Wolverine & The X-Men notamment), il prévoyait depuis longtemps de raconter une histoire se déroulant dans l'État où il a grandi : l'Alabama. Le pitch est simple : un homme revient 40 ans après son dernier passage dans une petite ville nommée Craw County afin de vider et de vendre la maison familiale. Là-bas, il est vite reconnu par une vieille connaissance. Suite à une altercation, Earl Tubb (nom du héros) va s'engager dans une voie faite de violence et de vengeance. Jason Aaron ne perd pas de temps et embarque le lecteur dans un véritable déchaînement d'action brutale. L'ambiance puante et presque moite de certaines scènes ainsi que des rednecks pas franchement illuminés par l'intelligence finiront d'installer Southern Bastards comme une lecture éprouvante et prenante. Ce premier album contient 4 épisodes et pourrait presque se suffire à lui-même si Jason Aaron n'avait pas l'excellente idée d'introduire un personnage dans les dernières pages. Il y a aussi plein de choses encore assez floues sur le coach ou même sur le père d'Earl pour que notre intérêt soit toujours là une fois la lecture achevée. Pour mettre en images ce titre, c'est Jason Latour qui fut choisi. Le dessinateur, connu aussi comme scénariste, dévoile un trait sec, un peu dur aussi et qui convient parfaitement à ce type d'atmosphère. L'entrée en matière proposée par ce premier volet de Southern Bastards est plus qu'aguichante. De quoi donner envie de chantonner Sweet home Alabama des Lynyrd Skynyrd le temps que le second opus arrive...

voir la fiche officielle ISBN 9782365776264