parution 01 septembre 2013  éditeur Glénat  collection Glénat shonen
 Public enfant / ado / adulte  Thème Aventure - Action, Shônen

Dragon Ball Z - Les films T4

Le menace de Namek

Un maléfique Namek mutant plus fort que Freezer arrive sur Terre pour conquérir la planète et en faire un vaisseau spatial qui l’emmènera vers le prochain astre à conquérir... Sans surprise, ce 4ème film se montre tout à fait insipide.


 Dragon Ball Z - Les films T4 : Le menace de Namek (0), manga chez Glénat de Toriyama
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

Tandis que Piccolo est en train de méditer, Gohan vient le rejoindre avec Hire Dragon. Le garçon veut lui montrer le tour qu’il vient d’apprendre à l’animal : Gohan se met alors à siffler et le dragonnet danse en rythme ! Seulement, le Namek ne supporte pas cela longtemps car le sifflement lui vrille les oreilles. C’est alors qu’ils ressentent tous deux une énorme puissance qui approche de la Terre. Bulma et son père ont quant à eux repéré la menace avec un télescope : c’est une planète qui arrive à grande vitesse et qui va percuter la Terre ! En dernier recours, Goku et Krilin vont au-devant de la menace et prévoient de lancer des vagues d’énergie pour dévier la planète en approche. Malheureusement, cela ne fonctionne pas et les deux guerriers se retrouvent aspirés par les perturbations atmosphériques provoquées par la proximité de l’astre. Des villes entières sont ravagées par les mêmes causes mais, étonnement, soudain tout s’arrête et la planète a disparu. Bulma pense que Goku et Krilin ont réussi leur mission, mais il semble que cela soit dû à autre chose car, un peu plus loin, un vaisseau extraterrestre vient de se poser, et les créatures qui en sortent déclarent être venues prendre possession de la Terre...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Toujours dans la lignée des premiers films de DBZ au scénario inexistant, ce 4ème opus ne déroge pas à la règle et offre un moment de lecture tout à fait insipide. Cette fois, il s’agit d’un groupe d’extraterrestres en tout genre menés par un Namek surpuissant qui a décidé de prendre possession de la Terre. Ce dernier aurait grandi sur une autre planète dont l’environnement l’a fait muter et l’aurait rendu 100% maléfique, bien plus encore que Piccolo en son temps, faisant ainsi de lui un « super Namek », peut-être même plus puissant que Freezer ou qu’un super saiyan d’après maître Kaio. Avec sa troupe de démons (ils s’appellent eux-mêmes ainsi, ce qui est assez ridicule vu qu’il ne s’agit finalement que d’extraterrestres divers), ils passent de planètes en planètes avec leur vaisseau spatial où ils trimballent du matériel pour « terraformer » ces dernières selon leur convenance et en faire des véhicules spatiaux à part entière... Au-delà du fait que le scénario est aussi fin qu’une feuille de cigarette, le déroulement est linéaire, les combats sont inintéressants et suivent eux aussi l’exact même schéma que dans les autres films, les « démons » ressemblent aux monstres extraterrestres habituels, et le petit plus vient de la traduction qui se veut trop proche du langage parlé, ce qui donne parfois des phrases qui n’aideront pas les plus jeunes lecteurs à savoir écrire une négation correctement. Bizarrement, au niveau de la cohérence par rapport à la chronologie de la série, l’histoire n’est pas non plus logique : Kaio parle de Freezer, puis s’étonne et se demande ensuite si Goku est en train de se transformer en super saiyan alors qu’il est censé l’avoir déjà fait sur Namek dans son combat contre Freezer justement... Donc, l’histoire n’a pas sa place dans la continuité globale de la série : ni vraiment avant l’arc Freezer (car Kaio le connait déjà), ni vraiment après (car Goku ne se transforme pas en super saiyan), cela finit d’achever notre déception. Bref, il n’y a pas grand-chose à sauver dans ce 4ème film.

voir la fiche officielle ISBN 9782723493369