parution 16 février 2011  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Aventure - Action Seinen

Gunnm Last Order – 1e édition, T13

La demi-finale du Zott commence enfin et un des combattants de vénus, Homme de Feu, s’annonce comme une créature particulièrement redoutable. Un opus marqué par l’action mais qui ne fait pas beaucoup avancer l’histoire.


 Gunnm Last Order – 1e édition, T13, manga chez Glénat de Kishiro
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2011

L'histoire :

Lorsqu’il était une créature petite et faible, le vénusien Igrec se faisait appeler le « grignoteur de doigts » à cause de sa façon de déchiqueter ses adversaires pendant les entrainements au combat. Après chacune de ces séances, Igrec retrouvait la chaleur d’Olympe, une jeune femme qui lui apprenait d’autres choses que ses maîtres de combat, comme le camouflage et le mimétisme par exemple. Grâce à cela, Igrec put développer des stratégies de combats et, à force de se battre, il devint plus grand, plus fort et plus puissant jusqu’à ce qu’il se fasse appeler Homme du Feu. Cependant, malgré la chair et le sang qu’il mangeait pendant ses combats, Igrec avait une soif de dévorer toujours plus grande et, un jour, il tenta de dévorer Olympe. Seulement, cette dernière était en fait un androïde et n’était donc pas mangeable. Igrec se senti trahi et c’est bien sur cela que Pisarroclié de Vouivre (le désigner génétique du royaume) compte : il promet à Homme de Feu, en cas de victoire, de lui offrir Olympe pour qu’il puisse en faire ce qu’il veut...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce treizième volume - que l’on attendait depuis un moment - est exclusivement dédié à la deuxième demi-finale du Zott pour savoir qui affrontera les Space Angels de Gally, de la présentation des équipes jusqu’à l’issue du combat. Ainsi, on retrouve d’un côté les karatékas de l’espace menés par Zekka en face de coriaces adversaires, c’est-à-dire les vénusiens du royaume de Génome que la biotechnologie a dotés d’une force hors du commun et de capacités étonnantes. Pour rendre les vénusiens relativement sympathiques, l’histoire nous dresse le portrait de l’un d’eux - appelé Homme du Feu - pour un résultat plutôt sentimental. Néanmoins, c’est l’action qui prédomine et on assiste à un déchainement de coups tous plus puissants les uns que les autres, la subtilité étant clairement mise de côté. Certes, le mangaka nous offre des planches superbes et les personnages ont un design original, mais on est tout de même déçu car le combat traîne un peu en longueur et on ne voit pas l’intérêt de le faire durer sur tout un volume. Les fans de Gally seront eux aussi déçus car la demoiselle n’apparaît que sur cinq cases et une illustration de chapitre, histoire de dire qu’elle est toujours là. Au final, ce volume est très (trop ?) porté sur l’action et on espère que la suite sera un peu plus digne d’intérêt quant à l’intrigue générale.

voir la fiche officielle ISBN 9782723478908