parution 22 juin 2011  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique Seinen

Sidooh T10

Arrivée à Kyoto, l’armée de rônins doit déjà repartir à Edo. Excédés, certains décident de quitter l’armée et de trouver de l’argent ailleurs, en rejoignant le Byakurentaï par exemple. De nouvelles figures pour une nouvelle orientation intéressante.


 Sidooh T10, manga chez Panini Comics de Takahashi
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2011

L'histoire :

Hachiro Kyokawa, guerrier du han de Shonai, est le chef de l’armée de rônins qu’il doit emmener d’Edo à Kyoto. Comme ils sont motivés par l’argent qui leur a été promis lors de la signature de leur contrat, le seigneur Kyokawa tolèrent que la plupart des hommes soient indisciplinés et se conduisent de manière rustre. Cependant, le trajet n’est pas de tout repos et, régulièrement, des bagarres éclatent parmi les rônins. A la fin du mois de février, cette armée arrive finalement à Kyoto. Ils se réunissent dans le village de Fubu, plus précisément à l’intérieur du temple de Shintoku. Là, le seigneur Kyokawa leur annonce qu’il va falloir repartir à Edo : non seulement, les rônins ne vont pas pouvoir profiter de la ville, mais ils ne vont pas non plus être payés tout de suite. Plusieurs d’entre eux décident alors de quitter l’armée et parmi eux se trouvent quatre sabreurs du dojo Shiei d’Ichigaya-Yanagicho. Ces derniers comptent rapidement trouver du travail et vont tenter d’intégrer le Byakurentaï...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En se concentrant sur un groupe de rônins, l’histoire semble s’éloigner de l’intrigue initiale : on suit quatre sabreurs pas très polis et aux méthodes un peu brutales quitter l’armée qui ne leur rapporte pas d’argent. Bien vite, ce groupe va rejoindre le Byakurentaï et on comprend ainsi de quelle manière cette milice a vu grandir ses forces. Néanmoins, ce sont surtout les tensions entre les membres du Byakurentaï qui font l’intérêt du récit ici : tous ont des motivations différentes et certains nourrissent rapidement des rivalités. L’histoire est donc politique à l’échelle de la milice et au niveau national, ce qui lui confère une dimension historique prononcée, mais l’action n’est pas mise de côté pour autant. En effet, on assiste à un duel puis, dans le dernier tiers, la ville de Kyoto subit une attaque particulièrement violente. On devrait assister à la suite de cette attaque dans le prochain volet mais, au vu de la façon dont se termine celui-ci, le ton devrait être sombre et tragique car on ne doute pas que les morts vont être nombreux. Par ailleurs, le mangaka continue de nous offrir des planches de toute beauté et dans un style personnel qui retranscrit très bien l’ambiance. Un bon volume qui se sera fait attendre et dont on espère voir rapidement la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782809419276