parution 27 mai 2020  éditeur Denoël  Public adulte  Thème Historique, Horreur

Freak parade

Assistant sur le tournage de Freaks à Hollywood, dont le casting est composé de phénomènes de foire, un jeune homme met le doigt sur une vaste machination, perverse et écœurante… Un thriller efficace, entre cauchemar et réalité sordide.


Freak parade, bd chez Denoël de Colin, Jolivet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Denoël édition 2020

L'histoire :

Harry Monroe passe son enfance dans le Kentucky. Une enfance difficile. Il est différent des autres enfants, qui le battent. Il rêve de cinéma, mais ne peut y aller qu’en faisant de longs kilomètres pour rejoindre son oncle Jim. Sa mère, alcoolique et violente, lui brûle la main en la mettant dans le poêle pour le punir d’avoir… renversé son verre. Son père ne réagit pas, lui aussi torturé par sa femme. A la mort de celle-ci, Harry part pour Hollywood. Il veut devenir écrivain et travaille d’arrache-pied à un scénario qui finira dans la poubelle. Alors qu’il est désormais réduit à la soupe populaire, il va voir le producteur à qui il a envoyé le scénario. Alors qu’il lit Le Bruit et la Fureur de Faulkner, avec sa main droite repliée sur elle-même, Tod Browning, réalisateur du premier Dracula, lui propose de devenir assistant plateau. Harry accepte, et se retrouve sur le plateau de Freaks, la monstrueuse parade. Il doit servir de nounou à tous les phénomènes de foire, mais il va se rendre compte, peu à peu, que le plateau est pourri par les drogues, les abus et quelque chose de plus abject encore…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Freaks, la monstrueuse parade est un film de Tod Browning de 1932 qui met en scène des personnes malformées, des bêtes de foire : siamoises, homme-tronc, femme à barbe, etc. Son film a été un échec, tant le public et la critique ont été révulsés. Alors qu’on croyait les bandes perdues, on l’a retrouvé dans les années 60. Il a acquis le statut de film culte et a inspiré notamment David Lynch pour Elephant Man. Fabrice Colin, romancier passé avec bonheur à la BD (La brigade chimérique, World Trade Angels) imagine ici une histoire qui ajoute du sordide au sordide. Ame et cœurs sensibles s’abstenir ! Le héros se retrouve confronté à la violence et à la perversion d’Hollywood. Lui-même handicapé par sa main brûlée par une mère abusive, il va accomplir une quête de soi, une quête initiatique, pour trouver sa place entre les « monstres » physiques dont il a la charge et les gens « normaux » qui se servent d’eux de manière abjecte. Alors qu’il est profondément gentil, naïf, Harry est confronté à la fange humaine. Il vit éveillé un cauchemar sans fin, qui lui fera se demander s’il n’a pas tout imaginé, s’il n’est pas devenu fou. A la grande maîtrise des thèmes fantastiques, avec une montée progressive mais inexorable de l’inquiétude, s’agrège l’angoisse du héros, que n’aurait pas reniée Maupassant. Le propos est brillant et bien appuyé par le trait sombre au crayon gras de Joëlle Jolivet, plutôt habituée aux thrillers pour enfants puisqu’elle vient de l’illustration de livres policiers pour préados, Souris noire. Le tout est passionnant, bien mené, extrêmement dérangeant. Le lecteur mettra de longues minutes à reprendre ses esprits – et son estomac, après avoir reposé l’album. Le cerveau bouillonnera. Impossible de passer à côté. Mais attention : pour public averti !

voir la fiche officielle ISBN 9782207136386