parution 29 janvier 2014  éditeur Bamboo  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie

La Belle et la bête T1

Belle est enlevée par un bateau volant dirigé par un démon inquiétant. Une réécriture hybride (et moyenne), qui vaut le détour pour son dessin spectaculaire.


La Belle et la bête T1, bd chez Bamboo de L'Hermenier, Looky
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2014

L'histoire :

Dans une maison paisible, une maman raconte à son enfant un conte issu de la légende des moissonneurs d’âmes. L’enfant demande si ce conte est vrai... La maman le rassure en lui avouant que tout est inventé. Elle le laisse ensuite s’endormir. Cependant, un autre conte ne se raconte plus depuis longtemps, car il est trop effrayant : celui des morts-vivants. Il faut dire que les habitants craignent leur retour. Pourtant, les morts-vivants reviennent le soir-même et ils comptent attaquer la famille pendant leur sommeil. C’est un véritable carnage : les créatures se débarrassent de tous les humains de la maisonnée. Pendant ce temps, Liam discute dans les bois avec Belle. La jeune fille rentre ensuite chez elle et y retrouve ses deux abominables sœurs. Plusieurs prétendants viennent alors rendre visite aux filles, mais les discussions sont tendues. En effet, le dernier bateau du père s’est fait attaquer et il est donc ruiné. Les deux sœurs chassent aussitôt leur père, sans état d’âme. Ce dernier se rend alors chez le bourgmestre de la ville pour lui demander de l’argent. Cependant, le bourgmestre rappelle que l’homme ruiné lui doit déjà une forte somme. Le bourgmestre lui propose un marché : il oubliera ses dettes s'il lui donne sa fille en échange. Le père refuse tout net et préfère encore se débrouiller seul...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La Belle et la Bête est un conte célèbre qui a connu moult adaptations en littéraires, ciné et BD... et c'est loin d'être terminé car une comédie musicale et deux films sont encore annoncés pour 2014 (par Christophe Ganz et Guillermo Del Toro). Prévue en diptyque, cette énième version BD essaie de reprendre la légende en y apportant sa touche personnelle. En effet, les auteurs jouent ici sur les codes de l’œuvre originelle en les transformant. Ainsi, Belle s’appelle vraiment Belle, la Bête est un démon et sa femme est devenue mauvaise à cause d’un rosier maudit. Le lecteur retrouve à travers des clins d’œil quelques éléments bien connus du conte originel. Celui-ci reste difficile à situer dans le temps, car il résulte d'un original amalgame de science-fiction et d’heroïc-fantasy futuro-sauvage. Le démon dirige des morts-vivants répugnants, tandis que Belle est une jeune fille farouche et téméraire. Maxe Lhermenier transgresse les époques et les genres. Le scénariste s’amuse à entremêler tantôt une référence à Cendrillon, tantôt un combat de bateaux volants ! Le récit est donc un peu fourre-tout et même si le rythme est soutenu, il joue sans doute un poil trop sur l’action à tout-va. Bref, on est très loin de la version lyrique de Cocteau : les personnages ne dégagent aucune émotion et la Bête est seulement impressionnante de muscles et de puissance. Belle, elle, est une aventurière, hélas sans réelle profondeur. L’amour dans l’histoire de départ est donc quasi absent et le mélange des genres finit par saturer. Les lecteurs attachés aux traditions seront plus que surpris de voir le conte basculer dans des bagarres de morts-vivants effrayants. Néanmoins, le dessin vaut quand même le détour. Looky et Dem (coloriste et 3D-designer) offrent des planches dynamiques et des grandes cases détaillées. Le trait est puissant et efficace, même si les couleurs sont souvent très voyantes. En brodant sur cette célèbre rencontre amoureuse entre un monstre et une femme sensible, les auteurs ont sans doute voulu moderniser le conte, mais le résultat n'est pas tout à fait convaincant...

voir la fiche officielle ISBN 9782818925546