parution 17 octobre 2018  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Mots clés Anticipation

Le Reste du monde – cycle 2, T3

Les Frontières

Trois ans après l’apocalypse, Hugo et Jules vivent avec des jeunes de leur âge dans une communauté isolée en montagne. Ils se méfient des pillards et des épidémies. Hélas… Second cycle d’une série survivaliste, truffée de questions essentielles.


Le Reste du monde – cycle 2, T3 : Les Frontières (0), bd chez Casterman de Chauzy
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2018

L'histoire :

A notre époque, une apocalypse terrible s’est abattue sur Terre. Séismes et dérèglements climatiques ont bouleversé l’ordre mondial. Mais à l’échelle des deux frangins Hugo et Jules, qui se trouvaient avec leur mère en vacances dans un chalet des Pyrénées à ce moment, l’ampleur du drame est inconnue. Ils apprennent à surmonter leur nouvelle condition humaine et découvre leur nouvel environnement au jour le jour. Après avoir constaté les dévastations, et abandonné leur mère en pleine débandade, ils se retrouvent désormais entre jeunes du même âge, réunis en communauté au sein d’un ancien centre de vacances haut-perché dans la montagne. Trois ans ont passé. Ils vivent de leurs plantations et du produit de leurs chasses : des bouquetins dégommés avec des arcs et des flèches. Ils se méfient de toute interaction extérieure et ne sortent de leur demeure qu’avec parcimonie, par groupes de 4 minimum. Les groupes de pillards n’ont jamais été aussi actifs. Ils savent aussi qu’une épidémie mortelle fait des ravages. Des organisations militaires venus d’Espagne ou du Maghreb se livrent d’ailleurs régulièrement à des razzias meurtrières pour éradiquer sans pitié les infectés. Des personnalités se sont naturellement imposées au sein de la communauté. Rachel est la chef ; Jérémy la bonne conscience et le planificateur ; Jules le meilleur chasseur… Hugo, lui, pense toujours à sa mère qu’ils ont abandonnée, un sentiment aigre de culpabilité au cœur…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Durant un premier cycle de deux tomes, Jean-Christophe Chauzy nous a fait vivre de manière très visuelle une apocalypse crédible et immersive. Qu’importe la cause, ce qui intéresse l’auteur, ce sont les conséquences à l’échelle locale. C’est-à-dire la seule échelle qui s’imposera à chacun le jour où l’apocalypse se déroulera réellement, avec rupture des communications, des infrastructures, voire des conventions sociales de bienséance et d’entraide. Avec ce nouvel et ultime arc narratif de 2 tomes, sans céder à la facilité, Chauzy continue à développer sa situation de départ, en reprenant les débats après une ellipse de 3 années. Nos jeunes héros sont devenus des post-ados. Ils survivent par leurs actes à court terme tantôt juvéniles, tantôt trop matures, organisés en noyaux de survie d’intérêts communs, ramassés sur eux-mêmes, avec des réflexes d’auto-défense naturellement violents. Chauzy interroge la faculté d’adaptation de nous autres humains du XXIème siècle à un monde redevenu sauvage. Mais l’exercice le plus réussi et convaincant, à chaque tome réitéré au sein de cette série, vient des plans large apocalyptique, parfois ultra-panoramiques, sur doubles pages, fourmillant jusqu’à saturation de l’œil de détails, d’éléments et d’objets de notre monde contemporain et consumériste. Des biens à l’abandon, ravagés, broyés, éventrés ou noyés. Par le biais de son dessin en couleurs directes, Chauzy souligne notre surconcommation aberrante et futile. La prévalence finale de la nature sur notre organisation superficielle. Or ce n’est pas la seule question que pose Chauzy à travers la lutte pour la survie à laquelle se livrent les deux frangins qui mènent majoritairement le récit, dans ce monde dévasté. Quel est le sens de la civilisation ? Y a-t-il toujours nécessité de dessiner des frontières ? Des frontières entre quoi ? Peut-on encore se prévaloir d’une morale, d’une justice ? Tout cela est terriblement vaste et bouleversant. Tout en faisant progresser les destinés de ses personnages par séquences alternées, à travers ces questions, Chauzy introduit aussi une nouvelle voix narrative, visiblement tourmentée et manipulatrice… qui se révèlera sans doute cruciale au prochain et dernier tome. Argh. Vivement le prochain tome. Et néanmoins, vivement pas l’apocalypse.

voir la fiche officielle ISBN 9782203146921