parution 01 mai 2008  éditeur Casterman  collection Rivages/Noir
 Public ado / adulte  Thème Policier

Pierre qui roule

A peine sorti de prison, John accepte un nouveau contrat : le vol d'une émeraude pour le compte d'un pays africain. Adaptation assez réussie d'un polar, par un amoureux du genre : Christian Lax !


Pierre qui roule, bd chez Casterman de Westlake, Lax
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2008

L'histoire :

John Dortmunder sort de prison après avoir purgé une peine de quatre années. A la sortie, l’attend son vieil ami et complice Andy Kelp qui lui parle déjà d’un nouveau plan. Son commanditaire est le major Iko, ambassadeur du Talabwo. Celui-ci voudrait qu’il récupère une émeraude sacrée appartenant à un pays rival. Une équipe est rapidement mise en place : Roger Chefwick le serrurier, Stan Murch le conducteur et Alan Greenwood l’homme à tout faire. L’objectif se trouve dans un musée, le plan se met en branle : Andy marche tranquillement devant l’une des entrées et fait mine de s’évanouir. Le garde le voyant se précipite pour l’aider mais le voyou le braque. Plus loin, Stan lance une voiture contenant une grenade incendiaire contre la porte principale et occupe les gardes en leur disant que la direction s’est bloquée. Alan, John et Roger sont maintenant à l’intérieur et essaie de sortir l’émeraude de sa prison de verre. Or, à peine ont-ils réussi, qu’une alarme retentit. John donne la pierre précieuse à Alan et somme à tous de se disperser. Seulement Greenwood se fait prendre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Christian Lax retrouve ses crayons et ses pinceaux pour cette adaptation du roman de Donald Westlake. Initialement paru en 1970, Pierre qui roule raconte le parcours d’un ancien taulard qui essaie de mettre la main sur une émeraude, et qui doit pour cela faire preuve de patience et d’ingéniosité. Lax réussit avec talent (comme d’habitude) à nous narrer les méfaits de ce casseur looser, sans oublier un humour bienvenu. Les confrontations entre le major Iko et John prêtent à rire, l’ambassadeur africain étant très exubérant. On s’amuse aussi de voir l’addition de plus en plus salée pour ce dernier… Si le roman est plutôt bien adapté, l’ambiance « année 70 » est bien rendue, le regret vient principalement d’un rythme de narration trop élevé… Tant et si bien que les ellipses se font trop ressentir et qu’on a la désagréable impression de zapper nombre de passages. Ceci est d’autant plus préjudiciable que les planches sont toujours aussi impressionnantes, la colorisation est assez sombre et l’effet gouaché est très réussi. L’autre regret concerne la qualité de l’édition, ou plutôt de la reliure, qui ne confère pas une grande impression de qualité à la collection. Surprenant, au regard du prix auquel est proposé l’ouvrage ! Loin d’être aussi culte que sa série Le Choucas ou que L’aigle sans orteil, ce polar est néanmoins un correct divertissement.

ISBN 9782203384019