parution 09 septembre 2020  éditeur Delcourt  collection Histoire & Histoires
 Public ado / adulte  Thème Historique

L' Espion de César T1

Memento Mori

Un gaulois qui a croisé la route de César sauve la vie d'un groupe d'helvètes menacés par les germains.Un premier tome d'heroic fantasy virile sur fond d'histoire romaine, par Pécau l'érudit et le spectaculaire Fafner au dessin.


L'Espion de César T1 : Memento Mori (0), bd chez Delcourt de Pécau, Fafner
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2020

L'histoire :

Dans la campagne autour du Lac Léman, un gaulois affronte victorieusement un petit groupe de soldats germains, et sauve la vie à une troupe d'helvètes qui vivent dans un village tout proche. La jeune femme qui s'approche de lui est la fille du chef. Elle s'appelle Sanian et va le présenter à son père. Lorsque, le lendemain, Coax conseille aux habitants de ne pas rester dans leur village face à l'arrivée des troupes germaines, ils sont très surpris. Celui qui avait fait preuve d'un courage extraordinaire la veille en tuant plusieurs soldats armés ne semble pas les encourager à résister. Il leur recommande de quitter leurs terres. Ils ne connaissent pas l'histoire de ce guerrier à la carrure impressionnante. Ils ignorent que des années plus tôt, il a connu le sort des prisonniers réduits en esclavage. A bord d'un bateau de pirates, il avait donné l'assaut à une embarcation sur laquelle se trouvait César lui-même. Ce dernier leur avait proposé de l'argent contre sa liberté, et pendant que ses esclaves étaient partis récupérer la somme, il fit connaissance de Coax. Le gaulois ignorait alors que leur prisonnier arrogant et sûr de lui avait en fait un plan, dont il a allait très vite être l'une des victimes.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sur le ton d'un récit d'héroic-fantasy, Jean-Pierre Pécau nous emmène aux côtés de César et d'un guerrier gaulois très costaud qui a attiré l'attention du chef romain. Cette histoire voit cohabiter la grande Histoire et ses conquêtes territoriales, et la relation entre deux personnalités très fortes, en partant d'un moment historique raconté dans les livres anciens. Le scénariste structure son album de manière très professionnelle. Il nous faire découvrir ses personnages en même temps qu'il ménage ses effets de surprise, et prépare le tome qui suivra. Pour l'heure, on assiste à des combats individuels et des scènes de bataille, des flashbacks et des coups bas... de quoi nous tenir en haleine sur un fond graphique riche et soigné. Fafner, au dessin, impressionne par son sens du détail et la belle énergie qu'il déploie pour les séquences de combat, souvent dans des décors très fouillés. Il passe sans hésiter des traits musclés et hachurés du corps de Coax à celui totalement lisse et harmonieux de la belle Sanian, le tout sur une palette de couleurs délibérément limitée, qui colle tout à fait au ton très viril du récit. Il puise visiblement son inspiration chez les grands noms des comics américains, Frank Miller pour un certain sens chorégraphique de la violence, et Big John Buscema dont le Conan le Barbare avait le regard aussi imperturbablement sévère que Coax. Cela dit, la fluidité n'est pas encore totale, et les enchaînements de plans fixes lors des scènes de dialogue semblent donner du fil à retordre au dessinateur qui, du coup, multiplie les angles de vue de manière assez peu naturelle. Coax est plus à l'aise face à l'ennemi, arme à la main ! Un début agréable, toutefois, avec toujours ce fond historique cher à Pécau.

voir la fiche officielle ISBN 9782413015826