parution 04 mars 2020  éditeur Fluide Glacial  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Ganglion & fils

C’est la super-loose pour Mr Ganglion, entrepreneur de pompes funèbres : abandonné par sa femme, voilà maintenant qu’il n’y a plus aucun mort à Plouzanec. Adaptation d’un roman d’humour noir de Joël Egloff.


Ganglion & fils, bd chez Fluide Glacial de Pog, le Bihan
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Malo, simple employé au sein de l’entreprise de pompes funèbres Ganglion & Fils, tue le temps au bistro de la place centrale. Faut dire, les temps sont calmes. Non seulement des manifestants bloquent les raffineries depuis des semaines, ce qui génère une pénurie d’essence, donc une singulière accalmie de la circulation en ville ; mais aussi, ça fait des semaines qu’il n’y a plus eu un seul mort à Plouzanec. Malo est bientôt rejoint par son collègue George. Tous deux rejoignent la boutique, où leur patron déprime lui aussi de cette accalmie. Ensemble, ils achètent hotdog et portions de pâtes bolo au food-truck de la jetée et entreprennent de les déguster sur un banc public. Ils aperçoivent alors un photographe qui est monté sur le parapet pour faire un beau cliché… étourdi, celui-ci ne voit pas arriver une déferlante. Ganglion croise les doigts une poignée de seconde : avec un peu de chance, il va avoir du boulot ! Hélas, un quidam du coin intervient et sauve le photographe de la noyade. Caramba, encore raté. Retour à la boutique, où la vieille Argouarc’h – qui a 97 ou 79 ans, elle ne sait plus trop – vient une nouvelle fois leur casser les pieds car elle n’est pas sûre d’être encore vivante…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’origine, cette mésaventure globalement morbide d’un entrepreneur de pompes funèbres qui souffre d’une conjoncture de chômage technique est un roman de Joël Egloff (Edmond Ganglion & Fils, récompensé du prix Alain Fournier). Etant donné ce pitch, le crédo est forcément empreint d’humour noir. Tout pour plaire aux amateurs et pourtant… ce qui fonctionne sans doute très bien en roman ne passe pas trop l’exercice du neuvième art. Malgré la fidélité à l’original porté par les adaptateurs – Pog au scénar, Cédrick Le Bihan au dessin – cet album bédessiné manque clairement de rythme. On attend majoritairement qu’il se passe quelque chose et cette attente ne profite que moyennement à l’humour cynique sensé faire son sel. Peut-être le dessin de Cedrick le Bihan aurait-il mérité un traitement moins « fun », plus charbonneux, afin de jouer en harmonie. Les bons mots, souvent éculés par moult amuseurs sur le registre de la mort, ont aussi tendance à tomber à plat. Heureusement, quelques situations truculentes et répliques savoureuses et juste-à-propos (« Ça sent le sapin » ; « On ne peut pas assassiner un mort ») donnent par moment de bonnes raisons de s’intéresser à cette chronique foutraque et cynique.

voir la fiche officielle ISBN 9782378783273