parution 10 février 2011  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Sentimental

L' arche de Noé a flashé sur vous

Célibataire, la pétillante Léa cherche l’âme sœur sur internet… et elle trouve Noé. L’homme se montre rapidement envahissant… Une comédie dans l’air du temps, sous atmosphère tendue.


L'arche de Noé a flashé sur vous, bd chez Futuropolis de Von Arx, Masson
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2011

L'histoire :

Il y a un nombre impressionnants de lourdauds… Et c’est surtout quand il se fait tard que Léa s’en aperçoit : ceux qui veulent qu’elle branche la webcam ; ceux qui veulent une photo ; ceux qui trichent sur leur âge et les super champions qui proposent quasi un plan fesses immédiat… Et puis il y a ce mystérieux « Arche de Noé » pour lequel le site Internet que Léa fréquente martèle qu’il a : « flashé sur vous ». Léa a la trentaine et depuis peu, elle s’amuse à rechercher l’âme sœur sur Internet. Pas qu’elle soit farouchement pressée, mais les bonnes copines, elles, parlent de mariage et de bébé. Alors forcément… Léa s’interroge. Elle est plutôt exigeante, mais les « flashs » incessants de ce Noé finissent par la chatouiller un peu. Il lui envoie une photo de son profil. Il est plutôt mignon. Ils commencent alors à échanger quelques messages et le courant s'établit assez rapidement. Léa passe alors le cap du coup de téléphone. Noé s’emballe et se montre presque aussitôt super-amoureux. Léa s’en amuse plutôt. Sur les conseils de sa meilleure copine, elle accepte un diner au resto. On ne sait jamais : si c’était le bon…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour son premier scénario en bande dessinée, Chloé von Arx convoque l’un des phénomènes sociétaux marquant de ces 10 dernières années : la recherche amoureuse assistée par ordinateur. Sa petite Léa, décoratrice trentenaire plutôt maline et dotée d’un charme fou, peine à se caser. La voilà donc soumise au jeu des « tchats » avec lourdingues. Et puis un jour, l’orthographe originale de Noé, son insistance à lui déclamer sa flamme, la titille. Finalement, elle franchit le pas de la rencontre. Bien évidemment, c’est là que tout commence, car l’amoureux déniché et ses copains sont de biens drôles d’oiseaux… L’atmosphère oscille alors entre malaise et tension, via une narration efficace servie par des dialogues percutants et un humour impeccablement grinçant. Ainsi, on se laisse torturer par un récit où tout semble pouvoir basculer à tout moment, où l'on est surpris de voir Léa se laisser faire aussi facilement, où l’on attend le drame…Pourtant, au final, on regrettera le manque d’audace (et l’absence, justement, de cette bascule attendue). Peut-être la scénariste l'a t-elle occultée par peur de tomber dans une intrigue convenue ? En tous cas, le scénario n’ose pas et se contente de suggérer ce qui pourrait être. Le final (d’ailleurs est-ce une fin ou une invitation à prolongement ?), un brin pirouette, laisse le sentiment de s’être fait un peu balader. Dommage, l’idée était bonne et la décomposition du processus d’aveuglement (amoureux ?) assez judicieuse. Habitué à se la jouer en solo, le dessin de Charles Masson, surmonté d’une élégante bichromie et de son excellente mise en scène, transmet parfaitement l’atmosphère anxiogène, ici distillée. Ni essentiel, ni futile : intéressant.

voir la fiche officielle ISBN 9782754803984