parution 04 novembre 2009  éditeur Gallimard  Public adulte  Thème Historique, Politique

L'hôte

Un maître d’école est chargé malgré lui, d’escorter un prisonnier algérien. Une nouvelle de Camus adaptée de main de maître en BD par Jacques Ferrandez.


L'hôte, bd chez Gallimard de Ferrandez
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Gallimard édition 2009

L'histoire :

Une école perdue au milieu de nulle part, nichée au cœur des hauts plateaux, au fin fond de l’Algérie. Daru, un jeune instituteur, enseigne les fleuves de France à ses élèves. À la fin de la classe, il distribue du blé de l’administration pour que les familles de ses élèves puissent manger. La terre est aride, ici rien ne pousse. Et quand la chaleur s’envole, c’est la neige qui tombe. Un blanc manteau recouvre tous les paysages. Un jour, un gendarme à cheval, prénommé Balducci, accompagné d’un algérien, poings liés, s’arrête devant l’école. Il lui demande de convoyer cet homme dans la ville voisine, Tinguit. Il est soupçonné d’avoir tué d’un coup de serpe son cousin pour une histoire de grain. On l’attend à la Commune mixte. Malgré le refus catégorique de Daru, Balducci s’en va : il doit retourner patrouiller à El Ameur. Avant de partir, il lui fait signer un papier de remise de prisonnier et lui confie un revolver. Sait-on jamais, il pourrait avoir des raisons de s’en servir…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après ses Carnets d’Orient, avec 10 titres au compteur, Jacques Ferrandez adapte une nouvelle qui appartient au recueil l’Exil et le royaume. Ce récit pédagogique figure dans la liste des livres recommandés par l’Éducation Nationale en classe de 3ème. À l’instar d'Albert Camus, Ferrandez est né en Algérie et se passionne pour cette terre natale qu’il a dû quitter enfant. Cela faisait 20 ans qu’il souhaitait adapter cette nouvelle écrite en 1951 (et sûrement remaniée au moment de sa parution en 1957). Ce récit est singulier car c’est le seul texte de Camus qui fait allusion à la question algérienne et à la guerre d’Algérie. Camus était un pacifiste. Avec son appel à la trêve civile à Alger en janvier 1956, il souhaitait réconcilier toutes les parties. Mais son appel ne fut pas entendu. La nouvelle met en scène trois personnages. Daru, l'instituteur né en Algérie, représente à la fois l'instruction et l’homme attaché à sa terre natale. Balducci, c’est le gendarme qui symbolise l'autorité coloniale, le pouvoir et la force. Quant au prisonnier arabe, c’est la représentation des populations colonisées qui se rebellent et se soumettent à l’occupant. L’hôte, c’est un huis clos où l’absurde cher à Camus est omniprésent (comme dans toute l’œuvre de Camus et notamment dans L’étranger, aussi adapté par Ferrandez). L'auteur s’empare du texte et lui rend un bel hommage narratif et graphique. La tension est palpable dans ces lieux inhospitaliers. Une belle adaptation qui vaut le détour.

voir la fiche officielle ISBN 978207062870