parution 05 janvier 2011  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie

Chroniques sauvages

La tribu de Teshkan l’envoie trouver un prêtre français, pour faire allégeance au dieu protecteur des blancs. Une quête initiatique et spirituelle, gore et glauque, qui s’intéresse en substance aux fondements de la culture québécoise…


Chroniques sauvages, bd chez Glénat de Lapierre
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2011

L'histoire :

Aux temps anciens, les animaux terrestres et les oiseaux vivaient en harmonie, car les deux mondes étaient reliés par un arc-en-ciel. Un jour, Ecureuil proposa une course jusqu’en haut de l’arc et tous les animaux y participèrent. Futé, Lièvre se joncha sur les bois de Cerf qui allait gagner la course… et le grilla ainsi dans la dernière ligne droite. A l’arrivée, le juge Ours, qui n’y voyait guère, ne remarqua pas la tricherie et déclara Lièvre vainqueur. Fou de rage, Cerf empala alors Ours de ses bois et Loup lui donna la course… en vain. Dès lors, toutes créatures se livrèrent à des guerres sanglantes… C’est aussi pourquoi la tribu de Teshkan, dont l’animal-totem est le Cerf, est rejetée de son peuple, les Anishnabegs. Le chef de prend donc la décision d’envoyer Teshkan à la rencontre des français qui viennent de débarquer sur le nouveau monde. Il veut que la « robe noire » (prêtre jésuite) qui les accompagne convertisse toute sa tribu afin que le dieu des français les protège de la hargne des autres. Teshkan entreprend son périple à pied, en plein hiver. Rien n’est gagné car depuis sa rencontre avec son effroyable animal totem, Teshkan est parfois la proie d’hallucinations. Or, après deux jours de marche, il se retrouve à devoir aussi protéger sa petite sœur Mihina qui l’a suivi…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

François Lapierre livre ici son second récit en tant qu’auteur complet, dans le même contexte des peuplades amérindiennes que le premier (Sagah Nah, chez Soleil). Le québécois est visiblement interpellé par la genèse historique de son pays, par l’âme de sa nation. En effet, en toile de fond, à travers le périple de cet indien en quête de repères spirituels et sa rencontre avec le « sulfureux » français Lornand, il tisse un lien entre les deux cultures fondatrices de la société canadienne. Ici, les mythes et les légendes des deux mondes sont habilement exposés et se rejoignent en une quête initiatique – et limite ésotérique – qui confine finalement au thriller ! Cette histoire est en effet suffisamment sanglante et sordide pour ne pas être confiée à nos têtes blondes, en dépit des atours bon-enfant de son dessin. Car graphiquement, Lapierre montre une sacrée maitrise de son art. Pour rappel, il est le coloriste de Régis Loisel (qui lui offre d’ailleurs une bien belle préface) sur Magasin général, ce qui n’est pas rien ! Dans ce (premier ?) tome de Chroniques sauvages, le québécois montre effectivement de nouveau une sacrée maitrise de la colorisation. Son trait de dessin table sur une griffe semi-réaliste stylisée (Teshkan a le menton en pointe), mais le coup de crayon est parfaitement maitrisé, en phase avec le registre de l’aventure. Une bonne surprise que cet album, qui trouve peut-être juste ses limites à travers le public restreint auquel il s’adresse…

voir la fiche officielle ISBN 9782923621043