parution 08 juillet 2020  éditeur Glénat  collection 24x32
 Public ado / adulte  Thème Historique

Les Licteurs T1

La mort du grand dieu Pan

Les licteurs, les forces spéciales de l’empire romain, se rendent à Samothrace pour stopper « l’homme en noir » et récupérer la tête du Dieu Pan. Une première partie longue et légèrement décevante.


Les Licteurs T1 : La mort du grand dieu Pan (0), bd chez Glénat de Richard, Wei Lin, Zhiming
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2020

L'histoire :

An 33, au large de l’île de Paxos, Thamus, le capitaine d’un bateau, entend une voix venue du ciel, lui demandant de prévenir Rome que le grand Dieu Pan a été assassiné. Après cette annonce, le ciel s’assombrit, l’orage se lève et toutes les créatures – qu’elles soient dans le ciel ou en mer – meurent en même temps ! Effrayé, l’ensemble de l’équipage met les bouchées doubles pour rejoindre Rome et avertir au plus vite l’empereur Tibère César. 186 ans plus tard, à Rome, une troupe d’élite de légionnaires romains du nom de « Licteurs » sauve la vie de l’empereur Héliogabale lors de son arrivée, avant d’être convoquée par ce dernier. L’empereur leur raconte qu’il a besoin de leur aide pour traquer et éliminer un personnage légendaire qu’on surnomme « l’Homme noir ». La première fois que ce démon est apparu, c’était en Arcadie, pour tuer le Dieu Pan. Puis au fil des années, cet être est à chaque fois réapparu lors de grandes catastrophes : le grand incendie de Rome, la destruction de Pompéi par le Vésuve, la grande peste sous le règne de Marc-Aurèle… Or, il semblerait que l’homme soit de retour sur l’île de Samothrace où il rassemblerait une armée de démons en exhibant la tête de Pan ! Les licteurs ont donc pour mission de tuer L’Homme noir et de ramener la tête du Dieu Pan à Héliogabale.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette nouvelle série, dont les deux premiers tomes paraissent conjointement, propose un point de départ original. Oliver Richard relate en effet un récit mêlant Histoire authentique et mythes & légendes s’inspirant d’un texte du philosophe Plutarque. En pratique, on suit les mésaventures des forces spéciales de l’empire romain se rendant sur une île pour stopper un mystérieux homme en noir qui semble n’apparaître que lors de catastrophes. Ce qui n’est pas sans rappeler Méléagant dans la série TV Kaamelott. Sur leur route, les licteurs vont faire face à des catastrophes, des dieux ou encore des créatures du démon. Or si le point de départ est intéressant, cette première partie se révèle plutôt ennuyeuse et répétitive ! Et c’est principalement dû au fait que le scénariste ne prend pas le temps de nous présenter les protagonistes qui composent cette unité de légionnaires d’élite. Du coup, on se contente de suivre de parfaits inconnus menant une enquête plus ou moins surprenante. On sait simplement qu’Artorius est le chef du groupe et qu’Ursus semble jouer un double jeu. Mais pour ce qui est de la personnalité des membres de l’équipe, de leur tempérament, de leurs forces et faiblesses, on ne sait absolument rien. D'ailleurs, on ne peut pas dire qu’ils soient très charismatiques… De même, il n’y a pas beaucoup de désaccord entre les membres, qui semblent tous obéir sans broncher et en comprenant systématiquement tout ce qu’on leur dit ou ce qu’ils voient. C’est assez déstabilisant, du coup… Aux dessins, Yang WeiLin propose un trait réaliste très réussi qui mêle fantastique et ésotérisme. Les scènes d’action sont dynamiques et les décors plaisants. Ça a le mérite de sauver un peu le scénario en nous immergeant efficacement dans l’univers. Hélas ça reste insuffisant et on croise les doigts pour que la seconde partie relève clairement le niveau.

voir la fiche officielle ISBN 9782344002285