parution 01 avril 2010  éditeur Le Lombard  collection Signé
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Conte - Féerie

Le chat qui courait sur les toits

Dans un lointain royaume, le Prince héritier souffre d'un sortilège : il prend les traits du premier animal qu'il croise. Ses parents décident de l'enfermer. Une fable originale magnifiée par le talent d'illustrateur de René Hausman...


Le chat qui courait sur les toits, bd chez Le Lombard de Rodrigue, Hausman
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2010

L'histoire :

Tout le Royaume est en fête : le Prince héritier, attendu de tous depuis longtemps, est enfin né. La fête de la naissance est suivie de celle du baptême et donne lieu à de fastueux banquets, au cours desquels le Roi reçoit tous les souverains, ducs et marquis vivants dans les royaumes voisins. Durant le bal, le Roi conclut déjà un marché avec l'un d'eux concernant le mariage de leur fille et de son fils. Pendant ce temps, la nourrice est dans une autre pièce, en train de donner le sein au Prince. Soudain, elle pousse un hurlement. Alertés par le bruit, la Reine, le Roi et son frère (le marquis), accourent dans la chambre et découvre que la nourrice est morte de frayeur ! Avec stupeur, ils se rendent compte que leur fils a une tête de corbeau. Les parents commencent à croire à une malédiction, lorsqu’un papillon pénètre par la fenêtre… l'insecte croise le regard du Prince, et ce dernier a le visage qui se transforme en celui d’un papillon. Le Roi demande de l'aide à son frère qui s’encourt chercher ses trois meilleurs médecins. Hélas, les médecins n’y peuvent rien : ils sont persuadé qu'il s'agit de l'œuvre du diable. Pendant ce temps, l'héritier prend les traits d'un chat, ayant réussi à entrer dans la pièce… Le marquis séquestre le petit prince et emmène alors les médecins dans une autre pièce. Ils ne sortiront plus de là tant qu'ils n'auront pas trouvé de remède… Dès lors, les souverains font croire aux habitants que leur fils souffre de la lumière et ne peut donc sortir. Or un jour, le Prince découvre la réalité et quitte le château à la recherche de sa réelle personnalité.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour ce conte original et plaisant de la collection Signé du Lombard, Michel Rodrigue, jusqu’alors auteur de séries jeunesse humoristiques (Cubitus, Sybil, Clifton…) change étonnamment et brillamment de registre. Il nous emmène dans un royaume médiéval imaginaire, riche et prospère, dont la vie va être chamboulée par la venue du Prince héritier. En effet, la zoomorphie incontrôlable et subie de l'enfant, pousse le couple Royal, influencés par le frère du Roi, à enfermer et cacher leur progéniture afin que personne ne soit au courant de ce sortilège… Jusqu’au jour où, bien évidemment, ce dernier s’évade. Le récit est prenant, agréable et ne manque pas de rebondissements. Il est en outre riche en symbolique et en métaphores (le masque et le comédien, l’exclusion par la différence) et truffé de références aux petits classiques. Mais cette fable singulière trouve son entière plus-value grâce au talent d'illustrateur de René Hausman (Le camp volant, le prince des écureuils…). Le dessinateur utilise de bonnes vieilles techniques artisanales (crayon, encrage, aquarelles) pour un magnifique rendu visuel, très loin des graphismes à la mode du 9e art actuel. Le résultat donne lieu à un album époustouflant. Certaines cases pleine-page – ou d'une demi-page – rendent vraiment honneur au talent du dessinateur, tant par la beauté que par le sens du détail. Ce conte réussi nous transporte dans un univers enchanteur et plein de sens, durant 60 pages...

voir la fiche officielle ISBN 9782803625789