parution 22 septembre 2010  éditeur Soleil  collection 1800
 Public ado / adulte  Thème Esotérique, Thriller

Alchimie T1

L'Épreuve du feu

Un auteur de roman-feuilleton se trouve contraint, au coté de Vidocq, de déjouer un complot visant le souverain et mettant en cause une secte d'assassins et l'Ordre des Templiers. De l'action dans un décor XIXe, pour une trame très classique.


 Alchimie T1 : L'Épreuve du feu (0), bd chez Soleil de Nolane, Roman, Digikore studio
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

Paris, 1314. Quelques heures avant d’être conduit sur le bûcher, le Grand Maitre des Templiers, Jacques de Molay, reçoit dans sa cellule un curieux encapuchonné. Ce qu’ils se disent précisément, nul ne le sait. Mais avant de maudire Pape et Roi, puis d’être dévoré par les flammes, de Molay livre un ordre codé qui permettra une semaine plus tard au Chevalier de Roquebrune d’être libéré des « chemins du temps »… Paris, 1820. On vient d’attenter à la vie du Duc de Berry, l’héritier du trône de France. Aussi, le mystérieux De Larmina propose t-il à son potentiel successeur de se mettre sous la protection de sa magie. Et il faut dire que ça marche plutôt bien, puisque pendant plus de 20 ans, il n’est pas inquiété. Pourtant, le pouvoir semble tenir à peu de choses. Certains s’inquiètent, en particulier, d’un ordre occulte, les Habits Noirs, une secte d’assassin qui aurait entre autres projet de supprimer le souverain. Ayant eu vent de la possibilité d’en connaitre un peu plus, Steiner, un éditeur de presse, demande à Alexis Lerouge de rejoindre, à la nuit tombée, un bouge de l’Ile de la Cité. Le jeune homme devrait y rencontrer un informateur et, peut-être, trouver ainsi une bonne idée de roman-feuilleton pour concurrencer celui à paraître d’Eugène Sue. Mais l’affaire tourne rapidement mal et le jeune romancier doit son salut à l’intervention du célèbre Vidocq…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Une pincée de malédiction made in Templiers, une société secrète, un jeune auteur de roman-feuilleton pris dans les rouages de l’aventure et un célèbre bagnard reconverti en policier : voilà de quoi tisonner cette nouvelle « 1800 » dont l’objectif est de faire évoluer dans un univers fantastique des héros de la littérature classique du XIXe siècle. Belle et juteuse idée, en effet, que de frotter Vidocq à cet ordre religieux moyenâgeux, ô combien mystérieux, et faire perdurer, plus de 500 ans après, la malédiction proférée par Jacques de Molay (Grand Maitre de l’ordre en question qui maudit sur le bûcher, entre autres, le Roi et sa descendance). Si l’intention est bonne, quoiqu’un peu savonneuse au regard des multiples utilisations de la légende « templière » dans de nombreux romans, albums ou productions ciné, le résultat n’est que mollement convaincant. On ne pourra certes pas reprocher au scénario ses velléités de rythme et d’action. On pourra même louer l’impeccable restitution du contexte socio-historique, via la gouaille des dialogues, la bonne transcription de la fragilité du système politique ou le réalisme du dessin. Même chose pour le petit clin d’œil à l’essor et au succès du roman-feuilleton. Néanmoins, l’intrigue ici mise en place n’est pas réellement passionnante et laisse à nos papilles des saveurs largement digérées depuis longtemps. Vidocq ne parvient jamais à s’offrir notre attachement, l’utilisation de l’Ordre du Temple se révèle quasi anecdotique (un moyen, en fait, de justifier l’angle fantastique du propos) et la multiplication des protagonistes demande un effort soutenu de concentration. Au final, on assiste à une « simple » histoire de complot visant à déstabiliser le pouvoir, au cœur de laquelle s’oppose pro-royalistes et ennemis ancestraux. La partition graphique est plutôt convenable. Assez classique dans son traitement mais parfaitement adaptée. A suivre cependant…

voir la fiche officielle ISBN 9782302012592