parution 13 mars 2013  éditeur Soleil  collection Métamorphose
 Public enfant / ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Les Mondes de Yaxin

Le Jour de la Licorne

Une famille de licornes et leur inséparable faune Gabriel accompagnent au grès des saisons et de la nature un heureux évènement. Un « haïku graphique » en spin-off de la série Yaxin : ultra poétique…


Les Mondes de Yaxin : Le Jour de la Licorne (0), bd chez Soleil de Arenas
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2013

L'histoire :

Nous sommes au pays des licornes. Ces animaux célestes s’ébrouent dans la rosée du matin et les pétales des fleurs. Un petit Faune prénommé Gabriel joue avec elles et leur apporte leur repas préféré : des roses sauvages. Ces créatures vivent en symbiose, dans un respect mutuel qui s’apparente à de l’amour. Car tout de même, les licornes ne se reproduisent qu’entre elles. Gabriel sait être discret dans ces moments intimes, puis patient, le temps que la nouvelle vie voit le jour. Les saisons passent et la future maman licorne s’apprête au grand moment. C’est à la fin de l’hiver que le petit licorneau ( ?) apparait, immédiatement choyé et câliné dans des pluies de rose…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un seul premier tome de Yaxin est paru en septembre 2009, dont on attend toujours la suite… et déjà une une série spin-off pointe le bout du museau !? Dans ce livre, le dessinateur Man Arenas se fait surtout plaisir en dessinant des zolies licornes qui jouent, se cabrent, se baignent, se câlinent… A l’origine, il faut surtout savoir dessiner les chevaux et ce prérequis n’est pas une mince affaire. La corne ajoutée entre les deux yeux ne nécessite en effet pas de technique insurmontable… Ces aspects, Arenas les maîtrise tellement bien qu’il leur dédie ce livre, qu’on peut qualifier de « haïku graphique ». Rappelons aux néophytes que les haïkus sont de brefs poèmes japonais, destinés à souligner l’évanescence des choses. C’est exactement l’effet que produit cet ouvrage carré et classieux, qui se parcourt très vite – plus qu’il ne se lit – et s’oublie aussitôt. Il n’y a pas d’intrigue à proprement parler, donc pas vraiment de scénario, en dépit des encadrés narratifs ultra poétiques, aux verbes soignés, expliquant la venue d’une petite licorne, son rapport à la nature, sa famille d’équidés cornus et son amitié le petit faune Gabriel. Ces contingences prennent place dans une succession de cases majoritairement pleines pages – ou tantôt coupés verticalement – comment autant de moments ultra poétiques, avec des petites fleurs, des reflets dans l’eau, des formes de nuages, des pétales ou des étoiles qui virevoltent autour des personnages. Woooo c’est bôô… A recommander à un jeune public féminin.

voir la fiche officielle ISBN 9782302020016