parution 05 février 2020  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Aventure - Action

Les Rescapés d'Eden T2

Ensuite...

Leur civilisation détruite, Yab et Soléa retrouvent un coin de paradis. Ils sont intégrés de force à une famille qui s’entredéchire : Isis, Osiris, Seth… Après l’apocalypse selon Swyssen, la mythologie égyptienne, toujours foutraque et pleine de vannes.


Les Rescapés d'Eden T2 : Ensuite... (0), bd chez Soleil de Swysen, Siteb, Poupelin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2020

L'histoire :

En raison d’un forage creusé trop profondément, la cité d’Eden a été engloutie dans les entrailles de la Terre, générant une terrible apocalypse. Un nuage de cendre a envahi le ciel et a plongé l’atmosphère dans l’obscurité pour plusieurs semaines. La vie végétale est carbonisée, la vie animale se résume à une sorte de serpent préhistorique… que Yab et Soléa, le couple adolescent rescapé se met à suivre, sans trop savoir où cela va les mener. Après des jours et des jours de marche et de survie complexe, Yab et Soléa voient enfin la fin du nuage de cendre. La végétation est de nouveau luxuriante, et avec elle des espèces préhistoriques quelque peu menaçantes ! Ils échappent de peu aux coups de bec d’un oiseau géant et aux mâchoires acérées d’un crocodile tout aussi titanesque. Ce territoire fertile leur semble néanmoins une chance. Yab construit donc une cabane dans un arbre et pour une fois, il n’est pas maladroit ! C’est un véritable petit nid idyllique qui en résulte. Le couple est alors surpris à cet endroit par une sorte de grand hominidé bleu : une jeune femme portant robe et bijoux, qui leur parle dans leur langue et dit s’appeler Isis. Elle les conduit aimablement jusqu’à son village de pyramides, leur présente son époux Osiris et les convertit en esclaves…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La relecture très premier degré, science-fictionesque, farfelue et « djeunizée » du Premier Testament se poursuit. On est tout de même ici plus proches de Trolls de Troy que de la Bible. Dans le premier tome, nous étions présentés à une civilisation développée qui courrait à sa perte pour n’avoir pas respecté la Terre – tiens, tiens, ça ne vous rappellerait pas l’aveuglement et l’angoisse de fond actuels ? Tels Adam et Eve, Yab et Soléa se retrouvent désormais les deux uniques survivants de l’humanité, dans une jungle à la fois paradisiaque, préhistorique et mythologique. Pour coller un minimum à la parabole biblique, le scénariste Bernard Swysen leur fichait un serpent à suivre et la trouvaille d’une pomme, fruit inconnu dans leur monde initial. Sur le même mode rempli d’incohérences (tout le monde parle la même langue...) et d'anachronismes (des humains et des dinosaures cohabitent), surfant sur une immense souplesse religieuse, mais pas dénué d’humour, Swysen les confronte désormais aux divinités égyptiennes : Isis, Osiris, Anubis, Seth, forment une famille complexe et se déchirent en antagonismes foutraques. La mythologie égyptienne semble s’entrecroiser étrangement avec le film Avatar (les hominidés géants bleus), mais on n’est plus à ça près. Sur cette trame de fond égyptologique, Swyssen semble surtout suivre le fil rouge des grosses vannes et il ne s’interdit aucun jeu de mot digne du Vermoch – en restant tout public ! La bonne humeur, le rythme soutenu et surtout le dessin semi-réaliste soigné et dynamique de Siteb (et la colorisation enluminée d’Hugo Poupelin) font largement passer la pilule. On passe un bon moment de divertissement sans prétention.

voir la fiche officielle ISBN 9782302080614