parution 18 février 2009  éditeur Akileos  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

The end League T1

Beaucoup de bruit pour rien

Dans un monde apocalyptique, des super héros essaient de retrouver un artefact sacré, afin de ramener un tant soit peu de paix. Entre hommage et parodie aux super héros, un récit assez maladroit.


The end League T1 : Beaucoup de bruit pour rien (0), comics chez Akileos de Remender, Broome, Broome, Rochelle
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2009

L'histoire :

Connu sous le nom d'Astonishman, Brian Terrance était un super héros comme beaucoup d'autres. En mai 1962, celui-ci grandit pourtant considérablement aux yeux de l’humanité, car il fut celui qui sauva le monde. Pourtant, c'est à cause de ses actes que les catastrophes eurent lieues. Lexington lui avait en effet confié que les communistes avaient un vaisseau dissimulé sous les eaux. Le super héros s’y était rendu pour y déposer une gigantesque bombe. Or là-bas, il s’était rendu compte, trop tard, qu'au lieu des ennemis attendus, les victimes étaient des extraterrestres qui protégeaient l'Humanité depuis des millénaires. Des radiations se répandirent dès lors sur toute la planète, répandant la mort en grand nombre. Certains survivants se mirent alors à avoir des pouvoirs, pouvant ainsi aider Astonishman à protéger la Terre. Le temps passa et ceux-ci se séparèrent en différents clans. Aujourd’hui, certains mettent la main sur des stocks de nourriture et l'espoir renaît lorsque le marteau de Thor est localisé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Rick Remender, le scénariste montant sur la scène comics, a apporté un véritable vent de fraîcheur à travers chacune de ses séries. En s'attaquant aux super héros, celui-ci s'attèle à une lourde tâche, puisqu'il n'utilise aucun des protagonistes des éditeurs Marvel ou DC Comics, mais des personnages qui les évoquent dans les grandes lignes. Ainsi, Astonishman renvoie ici à Superman et Soldier American à Captain America. Avec un casting foisonnant, le scénariste finit néanmoins par perdre un peu le lecteur. Et ce n'est pas là le seul souci, puisque le récit ne laisse absolument aucun temps mort et les dialogues trop présents finissent par lasser. Dommage, car les fondements de l'univers posé sont intéressants et au final, de nombreux points positifs sont à retenir. Par exemple, l'aspect parodique de certaines répliques ou l'ambiance apocalyptique latente. Mat Broome illustre d'ailleurs l'ensemble avec un véritable talent, malgré un léger manque de lisibilité parfois. The End League devrait s'achever avec un second opus qui, on l'espère, viendra corriger les défauts de ce premier tome un peu bancal.

ISBN 9782355740374