parution 12 septembre 2016  éditeur C Comics  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

100 Milliards d'Immortels T1

Dans un futur où les morts sont revenus à la vie, Holt Latham est engagé par une mystérieuse cliente pour retrouver l'aura de son époux. Mise en place d'un univers foisonnant d'idées et à l'esthétique délicieusement "noir".


 100 Milliards d'Immortels T1, comics chez C Comics de de Caneva, Léna, Djordjevic, Sieurac, Martinos
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Un jour, tous les morts de l'histoire de l'Humanité se relevèrent. Désormais, la Terre compte en son sein des concrets (des humains vivant leur première vie), des semi-concrets (des zombies affublés de prothèses cybernétiques) et des abstraits (des fantômes logeant dans des méchas). Sur le quai du tram, Holt Latham attend patiemment la prochaine nacelle pour se rendre à son bureau. En retard à cause d'un suicide sur la voie, il arrive à son travail où il apprend de la bouche de Sémiramis, sa sœur et collègue, qu'une cliente de la haute les attend. Celle-ci est sublime et a un corps de porcelaine. Elle souhaite engager Holt pour qu'il retrouve l'aura de son défunt mari. Le détective n'a pas encore entamé son enquête qu'il pense déjà s'aventurer dans une sombre affaire...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il faut parfois tenter sa chance et bousculer le destin pour que ses propres projets puissent arriver à leur terme. Alors que sa série Métropolis (écrite par Sege Lehman) est en cours de création, le dessinateur Stéphane de Caneva finit de mettre au point un univers qu'il pense et réfléchit depuis plusieurs années. Par le biais d'une campagne de financement participatif ayant remportée un franc succès, il a pu mettre finalisé 100 Milliards d'Immortels, un récit au format comics se déroulant dans un futur où tous les morts de la création (cadavres ou auras) seraient de retour parmi les vivants. Le fantastique et l'anticipation vont également se mêler au thriller "noir". Nous y suivons un type un peu désabusé, Holt Latham, qui est engagé pour retrouver une certaine âme. Bien évidemment, plus il enquête plus il se retrouve dans la mouise. Si l'histoire pourrait paraître classique de prime abord, Stéphane de Caneva offre une narration efficace et de nombreux détails touchant à son univers. Par petites touches ou par le biais de dialogues, il enrichit à chaque page son monde pour le rendre plus cohérent et plus passionnant pour le lecteur. Personnages mystérieux, climat social tendu et rebondissements bien amenés sont quelques unes des caractéristiques de ce premier numéro parfaitement exécuté. Les planches sont très riches en détails et la finesse du trait améliore encore l'immersion dans ce futur quelque peu effrayant. Loin de se contenter de son propre récit, Stéphane de Caneva inclut dans ce premier volet une nouvelle écrite par Annabelle Léna, une courte histoire mise en scène par Jelena Djordjevic et une couverture alternative de Laurent Sieurac. 100 Milliards d'Immortels est un récit ambitieux comme ceux que peuvent proposer Serge Lehman ou Alan Moore dans leur construction et qui présentent une exécution totalement maîtrisée. Une entame très prometteuse.