parution 24 mai 2019  éditeur Presque Lune  collection Lune froide
 Public ado / adulte  Thème Roman graphique, Sentimental, Thriller Graphic Novel

Tumulte

Adam n'a pas encore quarante ans, mais il traverse une crise existentielle quand il rencontre Leila, une femme atteinte de Troubles Dissociatifs de l'Identité. En elle, semble vivre une tueuse. Un thriller psychologique particulièrement curieux.


Tumulte, comics chez Presque Lune de Dunning, Kennedy
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Presque Lune édition 2019

L'histoire :

Adam Whristler est réalisateur de clips et de spots publicitaires. Il est un professionnel qui a tourné pour un groupe en vogue et il a du boulot régulièrement. Globalement, c'est un mec attractif, que ce soit au niveau pro ou avec les femmes. Il est vacances avec un couple d'amis, dans un coin paradisiaque. Soleil, sable et mer, de la bouffe délicieuse, une superbe baraque en location. Le farniente. Tout va bien. En apparence... Il est là, lunettes de soleil collées sur le nez, en train de relire Les garçons sauvages - Un livre des morts, le roman de William S. Burroughs, quand il regarde une bande de jeunes plonger du haut de la falaise et le spectacle lui semble magnifique. Sa femme doit partager ce sentiment parce qu'elle lui lance un innocent : « Allez, on essaye ! ». Tous comptes faits, si ces petits cons y arrivent, ça ne doit pas être bien difficile, pense Adam. Ils sont certes plus jeunes et alors ? Lui, c'est un homme, alors qu'eux jouent simplement aux durs. Il a plus de mal à se remettre de ses cuites et il doit se bouger pour se maintenir en forme, mais pour tout le reste, il les égale. Il a toujours envie de ressentir cette insouciance propre à la jeunesse. Il surplombe désormais la corniche. Sous ses pieds, loin en bas, la mer si bleue. Il a toujours envie de faire le grand saut. Il s'élance et quand il atteint l'eau, il a pied ! Sa femme a essayé de l'avertir mais il ne l'a pas entendue. Il ne ressent plus rien, mais peut marcher. Quand il atteint la rive, une douleur sourde part de sa jambe...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il y des récits qui déstabilisent leur lecteur, renfermant un mystère ainsi que l'étrangeté de ses personnages. Tumulte est de ceux-ci. Il vous embarque dès le premier chapitre et crée un sentiment de vertige. Tout commence comme un portrait psychologique d'un type hype, qu'un traumatisme bénin va profondément déstabiliser. L'effet étincelle sur une poche de gaz... Et peu à peu, la grisaille dépressive qui envahit Adam, jeune réalisateur à qui tout sourit, tourne au cauchemar hallucinant. Tumulte, ce n'est pas seulement une histoire de midlife crisis, c'est aussi un polar dont la narration, parfois éclatée, fait souvent flipper. En s'amourachant d'une fille qui a tout l'air d'une psychotique, le personnage principal entre dans une spirale totalement dingue. John Harris Dunning est un passionné de BD et il y a quelque chose du roman dans son écriture. Sa narration introduit souvent des scènes détachées les unes des autres, livrant ainsi les pièces d'un puzzle asphyxiant, qui ne s'emboîte que plus tard. Mais si le personnage féminin, avec ses identités multiples, intrigue longtemps, l'histoire switche sur un fond de complot militaire qui finit malheureusement par sentir la grosse ficelle. Tumulte propose un début époustouflant, mais il prend un virage malheureusement banal, une fois que la clé de ce Trouble Dissociatif Identitaire est révélée. Et puis la trajectoire d'Adam finit par s'effacer pour être éclipsée par celle de Leila, ce qui donne aussi l'impression d'avoir commencé la danse (macabre) sur une jambe, pour la finir sur l'autre. C'est un peu décevant, tant on se dit, jusqu'à la moitié du bouquin, qu'on est totalement absorbé par le parcours des personnages. Original, Tumulte l'est donc, mais il n'est pas aussi réussi qu'on le pressent lors de son premier tiers. Michael Kennedy, quant à lui, délivre des planches au découpage très classique, à la limite du gaufrier. Sa démarche est sobre, avec des portraits faussement naïfs, souvent de profil et les couleurs qui rose et bleu sont comme un leitmotiv. Un peu comme si la simplicité de son graphisme répondait à l'aspect tordu des personnages, et finalement, de cette histoire même. Tumulte est une bonne BD, même si on ne peut s'empêcher de penser qu'il y avait matière à en faire un récit mieux achevé.

voir la fiche officielle ISBN 9782917897423