parution 11 décembre 2020  éditeur Vestron  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Horreur Adaptation

AvP - Alien vs Predator

Thicker than blood

Sorti de nulle part, ce crossover mis sur pied par une équipe créative composée de Jeremy Barlow et Doug Wheatley s’avère être un bon p’tit comic book des familles comme on aimerait en avoir plus souvent !


AvP - Alien vs Predator : Thicker than blood (0), comics chez Vestron de Barlow, Wheatley, Beredo, Lo
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vestron édition 2020

L'histoire :

La vie va bon train du côté du luxueux vaisseau de plaisance USSC Double Down qui compte à son bord une centaine de passagers, en pleine croisière de vacances. À son bord, la jeune Maria et Tyler, son frère synthétique, profitent tranquillement du voyage en compagnie de leur famille. Or, cet air de vacance va être de courte durée puisque le bâtiment devient vite le théâtre d’une partie de chasse sanglante de plusieurs Predators. En quelques minutes, de très nombreux passagers sont massacrés ! Terrorisés, Maria et Tyler échappent de justesse à la mort avant de rejoindre leurs parents au lounge de l’USSC Double Down. Malheureusement, un Predator est aussi sur les lieux et tue les parents sous les yeux des deux enfants qui parviennent encore une fois à fuir dans un ascenseur, coupant ainsi un bras et une jambe au redoutable chasseur extraterrestre. Maria et Tyler doivent maintenant sortir du bâtiment de plaisance en prenant un vaisseau de secours, mais un autre ennemi extraterrestre rôde dans les parages : c’est un Xénomorphe...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Loin de se perdre dans des trames narratives redondantes et de creuser le sillon déjà profond d’une énième intrigue consacrée à des expériences scientifiques ratées sur des aliens, Jeremy Barlow a opté pour un récit direct, sans concession et hautement nerveux. Ainsi, dès les premières planches, le lecteur se retrouve au cœur d'un massacre réalisé par les Predators et suit la fuite de la jeune Maria et de son frère Tyler. Autant le dire tout de suite : c’est l’action qui prime dans Alien Vs Predator : Thicker Than Blood... et on ne s’en plaint pas ! Qui plus est, l’alliance formée entre un Predator invalide et les enfants pour combattre le Xénomorphe est habilement amenée et ne remet pas en question la bestialité et de la dangerosité du chasseur qui reste en toile de fond du récit. Et même si l’action reste le point central de ce comic book ô combien bien ficelé, le scénariste amène le lectorat à s’interroger en sous-texte sur la relation sibylline entre une sœur et son petit frère synthétique, condamné à ne jamais grandir alors même qu’il est programmé pour la protéger, quitte à se sacrifier lui-même. Mine de rien, le thème de la famille est très présent dans ce récit afin de contrebalancer des scènes d’action brutes de décoffrage. En ce qui concerne, l’approche graphique de Doug Wheatley, l’artiste a su coller à merveille à la narration nerveuse de Barlow grâce à un trait fin et plutôt dynamique. De plus, une attention particulière a été apportée aux détails (le vaisseau des Predators, par exemple) et les couleurs de Rain Beredo permettent de mettre tout ça en valeur et ce, de manière très propre. Au final, alors même qu’on attendait rien de spécial de cet album coincé entre les grosses sorties de la saga Prometheus, d’Aliens : La Série Originale ou bien du troisième volet de Predator : Hunters, le comic book du tandem Barlow / Wheatley s’avère être d’une remarquable intensité. En voilà une excellente surprise !

voir la fiche officielle ISBN 9791095656364