parution 26 septembre 2019  éditeur Vestron  collection Collection Brian Wood
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Aventure - Action Adaptation

Terminator : Sector War

Pendant que Los Angeles est mise à feu et à sang par une machine à la recherche de Sarah Connor, des évènements similaires ont lieu à New-York, où Lucy Castro tente également d'échapper à un robot tueur. Un one-shot dérivé qui cartonne bien !


Terminator : Sector War, comics chez Vestron de Wood, Stockely, Farell, Sammelin
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vestron édition 2019

L'histoire :

L'Enfer nucléaire a ravagé la Terre et un fléau supplémentaire châtie les survivants : des machines les traquent, avec comme unique objectif de les tuer. Cela fait maintenant plusieurs décennies qu'elles œuvrent à l'extermination des hommes. Il se dit pourtant que la bataille finale a eu lieu dans le passé... 1984, à New-York... Une sphère bleue apparaît dans une rue sordide du centre ville. Une machine à l'apparence d'un homme nu et extrêmement athlétique en sort. Cette machine est un Terminator. Le premier humain qu'il croise a la frayeur de sa vie. Il se fait dépouiller de ses vêtements et est prié de répondre à une question : quelle est l'adresse de Lucy Castro ?... Bien évidemment, le type ignore qui elle est : un flic pami tant d'autres, en poste à ce moment-là dans le commissariat du sud du Bronx. Son supérieur hiérarchique est d'ailleurs en train de lui souffler dans les bronches : ses heures sup', il en a ras le bol et il serait temps qu'elle se discipline un peu. Elle s'apprête à quitter le service quand une collègue lui signale discrètement qu'un appel est parvenu faisant état de violences domestiques. Le problème est que l'adresse correspond à celle de Lucy, dont le mec est non seulement infidèle, mais aussi violent. Lucy bondit dans la voiture de service pour régler une bonne fois pour toute sa vie conjugale. Elle ne se doute pas qu'elle va croiser la route du Terminator...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Brian Wood est un scénariste bien connu, capable d'écrire des récits «indépendants», comme l'émouvant Local ou le punchy Supermarket, des sagas flirtant avec la politique fiction, comme l'énorme DMZ ou encore des titres grand public, comme Star Wars ou le paquet d'épisodes qu'il a signés pour Marvel. Cette fois-ci, il s'attaque à la réécriture de la plus implacable machine à tuer, irrémédiablement associée à Schwarzy. Ce Terminator de papier en reprend le cours initial, en introduisant des évènements concomitants à ceux du premier long métrage mais dont le théâtre se situe à N-Y et avec une autre cible : une flic latino. Si on devait résumer à l'extrême, on vous dirait que les 89 pages de cet opus sont gavées d'action sous forme d'un crescendo à base de coups de feu : ça flingue à tout va, ça court et explose de partout ! Si le scénario ne réserve pas de grosses surprises - comment pourrait-il en être autrement ? - il a l'avantage d'imprimer un rythme de dingue et de ne jamais dénaturer l'esprit du personnage cyborg. Tout s'enchaîne et on n'a qu'une envie une fois le récit entamé : aller au bout, un peu comme cette machine à tuer conduit ses missions et poursuit sa cible. Rien de cela ne serait possible sans le dessin nerveux de Jeff Stockely. L'artiste autodidacte, qui a signé quelques épisodes du Bat-Universe ainsi que Six Gun Gorilla va à l'essentiel : s'il ne s’embarrasse pas d'un trait esthétisant, il sait en revanche parfaitement imprimer du mouvement tout au long de ses planches, au découpage hyper dynamique. Voici donc une adaptation en forme d'épisode dérivé qui ravira les fans de la franchise et plus généralement, ceux de comics qui bougent !

voir la fiche officielle ISBN 9791095656104