parution 01 octobre 2008  éditeur Asuka  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Aventure - Action Seinen

Black Jack Edition Deluxe T4

Quatorze nouveaux cas vont mettre à l’épreuve le médecin de l’impossible. Un volume décevant sur beaucoup de points, principalement l'édition bâclée.


 Black Jack Edition Deluxe T4, manga chez Asuka de Tezuka
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Asuka édition 2008

L'histoire :

Quatorze histoires du médecin marron nous sont présentées ici, dont :

  • Fausse image : Black Jack participe à une réunion d’anciens élèves et tous regrettent l’absence de l’un de leurs professeurs, celui qui les a tous marqués au point de changer leur vie. Ce dernier étant excusé pour soucis de santé, c’est Black Jack qui est désigné pour le retrouver et lui demander de participer à une seconde réunion qui sera organisée spécialement en son honneur. Mais celui que le médecin retrouve n’est plus l’homme d’autrefois : ce n’est plus qu’une loque humaine depuis qu’il a sombré dans la drogue…
  • Objet trouvé : un père de famille vend tout ce qu’il possède pour faire opérer sa femme, réputée condamnée, par le docteur Black Jack. Mais l’homme perd le chèque qui devait payer l’opération dans une gare. Après avoir passé des heures à fouiller la déchetterie, il se présente au médecin marron et lui demande d’accepter son propre corps comme paiement afin qu’il sauve tout de même la vie de sa femme…
  • Le gaz : Pinoko a avalé par erreur une capsule de cyanure en pensant prendre un médicament contre le rhume. Mais il s’agissait en fait d’un poison que Black Jack avait confisqué à un patient qui tentait de se suicider. La capsule est prévue pour se dissoudre une heure après ingestion et le docteur vient de s’en rendre compte, une demi-heure plus tard. Commence alors une « chasse à l’homme » dans le système digestif, ainsi qu’une course contre la montre pour sauver la vie de Pinoko…

    Ce qu'on en pense sur la planète BD :

    Petite déception pour ce quatrième tome de l’édition deluxe de la série mythique d’Osamu Tezuka. Les histoires proposées varient entre le bon et le moyen, mais ce qui choque surtout, c’est le manque de soin de l’adaptation des éditions Asuka : il y a beaucoup trop de fautes d’orthographe et de mots qui manquent (de mémoire, au moins 4 !!), et il y a même des phrases en double ! Il est vrai que cette nouvelle édition apporte des améliorations indéniables (onomatopées retravaillées, meilleure qualité d’impression, meilleure lisibilité), mais proposer des ouvrages à ce prix bourrés de fautes relève du manque de professionnalisme, et cela est d’autant plus honteux lorsqu’il s’agit de l’une des œuvres majeures dans l’histoire du 9ème art japonais ! D’autres défauts subsistent également : toutes les pages en couleurs ne sont pas présentes et les explications en bas de page des termes spéciaux ont disparu par rapport à l’édition précédente, ce qui est fort dommage car cela apportait un plus quant à l’esprit de l’auteur. Les noms des personnages, par exemple, sont rarement choisis au hasard mais l’effet apporté reste impossible à saisir pour le public français ne parlant pas japonais. De la même manière, une référence aux Moomin restera hermétique à ceux qui le la comprennent pas, ce qui n’était pas le cas dans l’édition bunko. Comme les histoires ne sont pas présentées dans l’ordre chronologique, le niveau graphique varie lui aussi de l’une à l’autre. Néanmoins, si tous ces chapitres restent intéressants, il y a peu de pépites dans le lot et on ne pourra pas dire qu’il s’agit là du meilleur des recueils de la série. Comme souvent, ce sont les scenarii ayant directement un lien avec Black Jack qui sont les plus intéressants, et les seuls ici à être réellement émouvants, principalement « Le chien chapardeur » qui clôt ce volume.

    voir la fiche officielle ISBN 9782849654880