parution 24 avril 2013  éditeur Casterman  collection Ecritures
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

P.I.L.

Dans les années 80, au Japon, le portrait de Hanami, une jeune adolescente un brin rebelle, vivant avec son grand-père et qui rêve d’aller en Angleterre, patrie de la culture punk. Une chronique familiale tendre.


P.I.L., manga chez Casterman de Yamazaki
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2013

L'histoire :

1983, Japon. Une fois de plus, l’argent a disparu : 30 000 yens envoyés d’Italie par la maman de Nanami pour subvenir à ses besoins et à ceux de son grand-père, tandis qu’elle chante dans un grand opéra. Cambriolage ? Non ! Plus certainement un nouvel « emprunt » de papy Tokushirô pour qu’il achète ce dont il a envie. Cette fois, une figurine en porcelaine de chez Lladro. Plus un sou en poche, il va falloir que Nanami trouve une solution pour éviter de manger uniquement du miso sur du riz jusqu’à la fin du mois. Aussi, pendant une pause au lycée, elle consulte les annonces des magazines pour trouver un petit boulot. Dans l'une, on propose 24 000 yens par jour pour le ramassage de vieux journaux. Le travail est certes difficile, mais il pourrait bien lui permettre, en plus, de faire quelques économies. De l’argent qu’elle pourrait mettre de côté pour satisfaire un rêve : aller en Angleterre, la patrie de ses groupes de musique préférés. Ceux en particulier issus de la culture punk, un mode de pensée anticonformiste qui colle parfaitement au caractère de Nanami. Et peut-être bien aussi d’ailleurs à celui de son grand-père, qui n’a pas trouvé mieux pour renflouer les caisses que d’aller jouer aux courses les derniers 2 000 yens qu’il venait de retrouver...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

P.I.L. est l’acronyme qui désigne le groupe Public Image Limited, une formation post-punk du début des années 80 initiée par l’ex chanteur emblématique des Sex Pistols, Johnny Rotten. Un groupe dont Nanami, le personnage central du récit, est justement une irréductible fan. Comme elle l’est d’ailleurs de tout un tas d’autres formations anglaises et du mouvement punk en général. Nous sommes au début des années 80 et ce lien à la musique et au punk, s’il marque copieusement l’histoire, n’en constitue pas l’essentiel. Il sert avant tout de point de cristallisation des aspirations d’une jeune adolescente japonaise fascinée par la culture britannique et qui rêve de fouler le sol anglais. Plus vraisemblablement, le récit nous confie la relation entre un grand-père et sa petite-fille, en une belle perspective de ce qui lie et éloigne deux générations. Une mère chanteuse d’opéra en Italie, un grand-père ultra dépensier et fantasque, des galères d’argent, des petits boulots, des belles rencontres, un goût de l’anticonformisme, le carcan scolaire, la musique, la culture punk évidemment... En une copieuse tranche de vie entrelaçant le quotidien de Nanami, celui de son grand-père Tokushirô et le jeu de leurs relations (qui donne le plus de fil à retordre à l’autre ?), on se laissera attendrir par les rêves de l'une et les difficultés à maintenir le cap de l'autre, le temps de les laisser prendre un nouveau cap chacun. L’ensemble ne manque pas d’intérêt et livre une chronique familiale douce. Un peu trop, peut-être, et manquant d'un peu de peps ou de piquant pour un total emballement. Le dessin est quant à lui classique, mais il accompagne très justement les talents de narrateur de Mari Yamazaki.

voir la fiche officielle ISBN 9782203066427