parution 12 novembre 2009  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shonen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Humour Shônen

Soul eater T6

Dans les sous-sols de Shibusen, malgré les efforts de Maka, Soul et les autres, Asura le Grand Dévoreur est sur le point d'être réveillé. Un opus des plus réussi à tous points de vue !


 Soul eater T6, manga chez Kurokawa de Ohkubo
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2009

L'histoire :

Toujours dans les sous-sols de Shibusen, tentant de rattraper Elka et l’Œil du Diable avant qu’ils n’atteignent la prison d’Asura le Grand Dévoreur, le groupe est maintenant séparé en plusieurs équipes, chacune engagée dans un combat différent. Kid, Patty et Liz continuent leur avancée mais le jeune homme va rapidement entrer en contact avec l’âme d’Asura et ressentir l’énorme pression de l’aura de folie, juste avant de tomber sur l’Œil du Diable dans sa forme de loup-garou qui lui bloque le passage. Le combat s’engage mais aucun des coups à distance de l’adolescent ne semble affecter la créature immortelle, même les plus puissants. Ils sont bientôt rejoints par Black Star et Tsubaki, qui engagent quant à eux un combat au corps à corps... De leur côté, Soul et Maka affrontent Crona et la lame damnée d’une manière bien différente de leurs habitudes : Maka a décidé d’utiliser la folie du sang noir et son corps bénéficie donc de ses propriétés. Aucune des deux jeunes filles ne craignant plus les coups physiques, l’affrontement risque de s’éterniser. Mais Maka a un plan : malgré la démence qui s’empare de son corps et de l’âme de Soul, l’adolescente tente de se mettre sur la longueur d’onde de l’âme de Crona. Une fois cela fait, le véritable combat commence lorsque Maka est projetée dans le monde intérieur de son ennemie. Là, c’est une petite fille traumatisée au milieu d’un monde totalement stérile qui lui tient tête... Leurs poursuivants étant retenus depuis trop longtemps, Elka et l’Œil du Diable arrivent finalement dans la salle où est enfermé le Grand Dévoreur mais, alors qu’ils sont venus le libérer, ils sont tous deux pris d’hallucinations dues à l’aura de folie qui les submerge...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si ce tome n’est clairement pas le plus amusant de la série jusqu’ici, il est néanmoins celui où les jeunes héros rencontrent les plus grandes difficultés et les plus puissants ennemis. Sur la fin, c’est même le Grand Dévoreur en personne qui fait son retour et on a ainsi le droit à un combat où participe Shinigami lui-même ! Le scénario est prenant du début à la fin et l’auteur prend soin de varier le type des affrontements, d’autant plus que chaque protagoniste a véritablement un style qui lui est propre, évitant ainsi le piège classique des shônens aux combats répétitifs : Maka et Crona se battent comme des folles (littéralement) avant que leurs âmes ne s’affrontent directement de manière mentale, l’ŒIL du diable utilise un hologramme, Asura se sert de la folie qu’il génère pour provoquer des hallucinations puis combat avec sa propre peau... Graphiquement aussi, le mangaka innove. Ainsi, la première vague de folie qui atteint Kid est l’occasion d’expérimenter le dessin à l’encre de Chine utilisée directement au doigt pour un rendu bien sale et parfaitement approprié, les souvenirs concernant le Grand Dévoreur sont réalisés dans un style gribouillé qui colle là aussi au côté flippant, le combat de Stein contre Medusa nous offre une double planche stylisée... Sans compter la mise en scène qui joue pour beaucoup cette fois-ci dans les retournements de situation : plus un protagoniste approche de la prison d’Asura, plus il est susceptible de céder à l’aura de folie de ce dernier et de se perdre dans une hallucination, ce qui donne évidemment pas mal de mélis-mélos. La renaissance du monstre à la fin du tome est également très bien réalisée et le côté glauque et flippant fait concurrence sans pâlir à certains films d’horreurs. Bref, un très bon opus à tous points de vue. Maintenant que le grand méchant a été libéré, on a hâte de savoir ce que nous réserve la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782351423707