parution 08 juillet 2020  éditeur Pika  collection Pika Graphic
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Journal de ma solitude

Kabi Nagata correspond avec elle-même pour parler de sa vie et, surtout, de la solitude qui la fait souffrir. Correct malgré un ton très plaintif.


Journal de ma solitude, manga chez Pika de Nagata
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Après avoir entamé sa carrière de mangaka sous un pseudonyme, Kabi Nagata sombre dans le désespoir et craint de ne pas être faite pour ce métier. Toutefois, en mettant sur papier sa rencontre avec une prostituée, Kabi Nagata se fait remarquer et peut enfin être prépubliée dans un magazine. Elle entreprend de dessiner sa propre vie, mais réalise qu’elle ne sait pas vraiment comment s’y prendre. Lors d’un repas avec son responsable éditorial, l’homme l’interroge sur son « journal d’échange avec moi-même » qu’elle a évoqué une fois sur Twitter. C’est ainsi que la jeune femme reprend son journal et correspond elle-même avec celle qu’elle était au collège. Elle peut alors se plaindre de la solitude qui la fait souffrir...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Remarquée pour sa Solitude d’un autre genre, Kabi Nagata nous parle ici de ce qu’elle connaît le mieux : elle-même ! De son travail épuisant de mangaka à sa famille intolérante en passant par son alcoolisme, la jeune femme raconte son quotidien, ses réflexions, ses angoisses. On apprécie le côté autobiographique de l’histoire, cela transparaît bien dans les pages, et la description sous-jacente de la société japonaise. De plus, le fait d’entretenir une correspondance avec elle-même permet à la mangaka de mettre en parallèle son passé et son présent. Néanmoins, on constate qu’elle passe énormément de temps à se plaindre sans forcément agir pour changer les choses et cela est un peu dommage. En ce qui concerne les dessins, dont la seule teinte de couleur est rose, ceux-ci souffrent d’un découpage quasiment uniforme, de personnages à l’allure grossière et de fonds assez vides. Ce n’est au final pas l’autobiographie la plus passionnante, mais ça reste intéressant dans le fond.

voir la fiche officielle ISBN 9782811656058