parution 09 octobre 2019  éditeur Pika  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Mon cancer couillon

Takeda Kazuyoshi a 35 ans quand il se découvre atteint d’un cancer du testicule et doit subir une chimiothérapie. Un témoignage important qui évite le pathos.


Mon cancer couillon, manga chez Pika de Takeda
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Takeda Kazuyoshi, 35 ans, assistant mangaka, rêve d’être un mangaka à succès et se sent un peu vieux pour un assistant. Un soir, alors qu’il est au lit avec sa femme, celle-ci trouve qu’un testicule est un peu plus gros et dure que d’habitude. Takeda va alors consulter des médecins et le verdict tombe : c’est un cancer du testicule ! Pire encore, le cancer a commencé à atteindre le reste du corps, notamment en métastasant les poumons de l’homme. Une chimiothérapie est donc nécessaire, avec tous les effets secondaires que cela implique… C’est la stupeur et le désarroi pour celui qui ne boit pas, ne fume pas et n’est pas surpoids. A l’hôpital, Takeda remarque avec ironie qu’il est désormais parmi les plus jeunes. Il prend aussi conscience de beaucoup de choses sur sa maladie...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On l’a découvert avec Peleliu - Guernica of paradise, mais Takeda Kazuyoshi a d’abord abordé un sujet plus personnel en tant que mangaka : son cancer des testicules ! L’homme ne souhaite pas se faire plaindre ou nous faire pleurer, mais simplement nous livrer son expérience pour mieux faire connaître ce cancer assez rare. Il n’aborde pas avec lourdeur les questions qui le tracassent (la paternité, la virilité, la mort...) et ne fait au contraire que les évoquer avec une grande subtilité. Non dénué d’humour, le mangaka parvient à mettre quelques gags dans les pages, preuve que la maladie ne peut pas tout détruire. Néanmoins, on n’échappe pas à la description des évènements secondaires de la chimio, de leurs séquelles psychologiques et physiques. C’est terrible et très réaliste, mais là encore on n’insiste pas sur l’horreur des choses : on observe et on apprend. Le scénario est bien géré, le mangaka a su rassembler très efficacement ses notes et nous livre même des touches d’espoir : après tout, sans ce cancer, il ne se serait peut-être pas lancé en solo. Les dessins sont un peu plus légers, rondouillards, mais cela permet aussi de ne pas être complètement en larmes face aux évènements décrits. C’est un cancer couillon, mais il faut lire cet ouvrage !

voir la fiche officielle ISBN 978281167384