parution 04 mars 2011  éditeur Dupuis  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Cédric T25

Qu’est-ce qu’il a ?

Cédric déclenche une catastrophe sur scène, en pleine représentation théâtrale scolaire. 25e opus d'une série à succès, chronique amusante de l'enfance et de ses petites contrariétés.


 Cédric T25 : Qu’est-ce qu’il a ? (0), bd chez Dupuis de Cauvin, Laudec, Léonardo
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2011

L'histoire :

Cédric est assis seul dans un coin de la cour, Lily vient le rejoindre et pour une fois, il l'accueille avec plaisir. Il va pouvoir lui raconter la mésaventure qui lui est arrivé au théâtre. Mademoiselle Nelly avait organisé un grand spectacle, César et Cléopâtre. Pépé était là, comme d'habitude pour ne pas manquer une miette du spectacle, parce qu'à chaque fois que son petit-fils participe à une animation, il se passe quelque chose et là encore il ne va pas être déçu ! Le décor est superbe et les enfants aussi. Arrive alors César, incarné par le chouchou Nicolas, sur un char tiré par un cheval joué par Christian et Cédric. Et voilà que tout à coup, l'arrière-train du cheval, Christian, détale et traverse la scène en se bouchant le nez. Cédric a pété au nez de son compagnon de costume ! Toute la salle est hilare, Pépé fait même un malaise de rire, il est transporté dehors pour reprendre son souffle. Christian ne voulant pas reprendre sa place derrière Cédric, Nicolas quitte la scène en César désabusé par son demi-cheval. Finalement, le rideau tombe, la représentation est annulée et Cédric doit fuir sous les insultes et la colère de tous les autres camarades qui voulaient jouer le spectacle. Il va se réfugier dans un coin de la cour. C'est donc là que le groupe retrouve Lily et Cédric, côte à côte. Mais Lily semble subitement paralysée. Au lieu de s'en prendre à Cédric, Chen l'invite à raccompagner Lily et à prendre soin d'elle. Une fois seuls à nouveau, Lily reprend la parole. Elle a simulé un malaise afin que les autres ne s'en prennent pas à Cédric. De retour à la maison, il raconte sa mésaventure à sa mère et retrouve Pépé qui hoquette encore de rire, « didjo didjo sacré gamin ! »

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cédric qui lâche un vent, Pépé qui empeste les toilettes, Papa qui marche sur un oursin et maman qui se tord le genou en jouant à la Wii®… Oui oui, certains gags sont un peu faciles. Une boule de pétanque en guise de bathyscaphe ou Christian qui se trompe de sac pour un mot doux de Cédric destiné à Chen, la liste s'allonge si l'on s'intéresse à la profondeur des gags de Cauvin qui, cette fois, restent en surface. A la surface en revanche, la forme surnage. Laudec et les studios Léonardo maintiennent l'intérêt par un dessin et des teintes parfaitement adaptées à l'ambiance de l'enfance pour petits et grands, celle que l'on retrouvait naguère dans les albums de Boule et Bill. Les décors sont d'ailleurs imprégnés de ce charme intemporel, même si les voitures sont plus modernes et si la Wii a remplacé le jokari de Boule. Ce 25e tome marque malgré tout le pas. Et si on arrive à la fin rapidement (43 planches) et sans douleur, dans une ambiance encore légère (attention quand même à ne pas abuser des effets flatulents), c'est sans surprise et presque sans sourire. Quelques gags tournent courts et d'autres sont vraiment trop éculés, comme Fâcheux oubli ou Faux bulletin (un classique de Boule et Bill d'ailleurs). Les journaux de Pépé n'y échappent pas. Habituellement amusants à lire en se tordant le cou pour y décrypter des vannes bien senties, ils sont décevants eux aussi, c'est dire ! Il reste une galerie de personnages expressifs et attachants, parce qu'ils nous sont familiers et le capital sympathie qui fait son œuvre. Une panne d'inspiration ?

voir la fiche officielle ISBN 9782800148526