parution 01 avril 2008  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Humour

Jojo T17

Confisqué !

Le jour de ses 7 ans et demi, Jojo reçoit de son papa une montre de gousset ayant appartenu à son arrière-arrière (...) grand-père. Un trésor familial qui lui sera bientôt confisqué... Un titre jeunesse vraiment emballant !


 Jojo T17 : Confisqué ! (0), bd chez Dupuis de Geerts
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2008

L'histoire :

« Ddddriiiinnnn !!!! Plop ! Fuu… ». Le réveil à peine moucheté d’une fléchette bien placée, Jojo se lève. Comme chaque matin, il commence par passer par la salle de bain, se brosse les dents en écoutant les nouvelles du monde à la radio puis descend, habillé, prendre son petit déjeuner. « ‘Jour’, Pa. ‘Jour, Mamy » le petit est encore somnolant. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme un autre pour Jojo. Aujourd’hui, Jojo a… 7 ans et demi ! Un demi qui compte dans la famille. Car depuis des générations et son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière (etc…) grand-père Martin, chaque fils aîné reçoit le jour de ses 7 ans et demi la montre de gousset de l’ancêtre. Une montre au triste souvenir mais léguée par Martin à son fils de 7 ans et demi sur son lit de mort. Et donc aujourd’hui, c’est au tour de Jojo d’hériter du trésor familial. Heureux et fier, en dépit des mises en garde de Mamy, Jojo décide d’emmener son cadeau en classe afin de le montrer à son meilleur ami Gros-Louis. Tu parles, une montre de 130 ans d’âge, ça en jette ! Alors voilà la montre rendue sur les bancs de l’école. Après tout, que pourrait-il lui arriver ? « Debout ! Assis ! Couché ! », c’est le directeur qui débarque sans prévenir, bougon comme à l’habitude. Inspection des bancs et tables, et : « Confisqué ! Confisqué ! Confisquée ! ». Si Jojo n’est pas demain matin à huit heures pile (!) dans son bureau, le dirlo gardera à jamais la précieuse horloge. A jamais, pour toujours…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dix-septième tome, et première chronique sur votre site d’actualité bande dessinée préféré, des aventures du petit Jojo, sept ans, et demi (!) s’il vous plaît, aujourd’hui. Alors que ses camarades de l’édition jeunesse aiment généralement les blagues courtes et parfois trop adultes (comprenez sous la ceinture, comme le petit Spirou), Jojo est lui un enfant comme il en existe tant. Il n’affiche pas de tare impossible – il n’est point cancre – ni de talent incroyable – point de génie non plus – mais il sait faire preuve d’une détermination sans faille face au pire ennemi qui sévit à cet âge : l’injustice. Confisqué ! André Geerts n’aurait pu trouver meilleur titre pour résumer une intrigue qui nous entraîne sur 44 planches à la recherche de la montre à gousset hors d’âge de l’ancêtre Martin. Autant dire tout de suite que l’on se fout bien de Martin mais que les péripéties successives intelligemment imaginées qui, d’une simple bêtise, conduiront Jojo et son copain Gros-Louis aux quatre coins de la ville, nous régalent. Oui, ce scénario gag pour la jeunesse est vraiment intelligent ! Une accroche simple puis des rebondissements rocambolesques jusqu’à une morale souriante et de bon ton. L’absence de caricatures tant au niveau des personnages que dans l’écriture – le récit est vraisemblable de bout en bout – n’empêche pas l’humour d’être présent page après page. Mieux, cela n’en est que plus remarquable et appréciable ! D’autant que le dessin est très vivant, enlevé, dans la lignée des « Gros nez ». Un vrai bonheur dans le genre, de 7 à 77 ans !

voir la fiche officielle ISBN 9782800139470