parution 02 octobre 2019  éditeur Soleil  collection Métamorphose
 Public ado / adulte  Thème Esotérique

L' Esprit de Lewis T2

Grace à l’intervention ésotérique du fantôme de Sarah, Lewis est devenu un écrivain à succès. Mais cette gloire les ronge tous les deux et les enferme dans un jeu d’amour-haine ésotérique infernal. Conclusion d’un remarquable conte morbide.


L'Esprit de Lewis T2, bd chez Soleil de Santini, Richerand, Hubert
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2019

L'histoire :

A la mort de sa mère, Lewis a hérité du somptueux manoir de Childwickbury, isolé sur une île. Il s’y est installé, officiellement pour y trouver l’inspiration d’écrire un roman. Il y a fait la connaissance du fantôme d’une dame élégante et cultivée, prénommée Sarah. Sarah ignore pourquoi elle est destinée à hanter ce lieu et elle demande à Lewis de le découvrir pour elle. Entre eux deux se noue alors une folle relation passionnée… qu’ils concrétisent comme ils peuvent, eu égard à leurs « états » de matérialité différents. Néanmoins, Sarah fait office de muse fantastique sur l’esprit de Lewis. Elle libère en lui l’inspiration et le talent. Or au moment où Lewis réalise une œuvre littéraire brillante, il découvre aussi la raison de la mort de Sarah. Elle se serait suicidée par amour. Jaloux et déçu, Lewis s’en détache, au moment où se conclut son roman. Il retourne à Londres. Son œuvre y est publiée et vaut en quelques semaines à Lewis succès et renommée. Le voilà de toutes les soirées mondaines, en compagnie de son éditeur, Alistair Castle, ravi et flagorneur… au grand dam de Sarah, à son tour jalouse et déçue, depuis sa dimension éthérée. Elle se met alors à jouer des tours ésotériques pendables à Lewis, en « habitant » ses amantes ou en déclenchant chez lui des crises de vomissements à des moments embarrassants. Désormais, entre eux, c’est la guerre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le second acte de L’esprit de Lewis poursuit la belle œuvre initiée (pour le cinéma !) dans une veine délicieusement morbide et fantastique – mais pas exactement effrayante. Le scénario de Bertrand Santini déroule sa thématique inspirée du mythe d’Éros et Thanatos, ou du pacte faustien, mais surtout par la littérature fantastique et gothique de l’ère victorienne. Amoureux du fantôme de Sarah qui lui a servi de muse, notre héros écrivain Lewis se retrouve ici en « guerre » larvée avec cette dernière. Entre ces deux-là, un jeu d’amour/haine se met en place dans un entre-deux ésotérique très pratique, selon un jeu de faux-semblant morbide dont on ne doute à aucun moment qu’il finira mal, dans une continuité de destins communs qui demeure à chaque instant d’une totale cohérence. Le personnage de Lewis est tout à la fois bourreau des cœurs et victime, nourri par une gloire issue d’un phénomène ésotérique qui le dépasse, et rongé par ces mêmes forces obscures vers lesquelles il est (quasiment) destiné. L’écriture et l’axe littéraire de Santini sont particulièrement aboutis ; tout comme le dessin de Lionel Richerand, pour qui semble avoir été fait sur mesure la collection Métamorphose de Soleil. Son style semi-réaliste soigné et peaufiné se décline admirablement autour du décorum gothique / ésotérique, et se complète des couleurs expertes d’Hubert – lui-même scénariste proche de ces thématiques. Un bien beau et atrabilaire diptyque, qui mérite toute l’attention des amateurs de la littérature romantique du XIXème.

voir la fiche officielle ISBN 9782302077799