parution 08 mai 2019  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Historique, Guerre Graphic Novel

Xerxès

Les Perses n'ont de cesse d'essayer de soumettre les Grecs, ce qui donne lieu à des batailles sanglantes. Un retour-évènement de Frank Miller, qui fait plaisir, mais qui fait aussi peine à voir, tant l'artiste semble usé...


Xerxès, comics chez Futuropolis de Miller, Sinclair
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2019

L'histoire :

En 499 avant Jésus Christ, les Grecs Ioniens décident de se révolter contre les Perses et leur domination. En guise de vengeance, les Grecs mettent à sac la ville de Sardes, un endroit magnifique de l'empire perse. Le roi Darius ne peut pas laisser passer cet acte de défi et déclare une nouvelle guerre contre ces Grecs insolents. En 490, un petit groupe d'une centaine de Perses viennent sonder les défenses de l'ennemi. Les Dieux sont déjà courroucés et Poseidon balaie de nombreux bateaux perses de sa fureur. Borée fouette les visages d'une tempête étouffante et le vieil Héphaistos fait cracher le feu des enfers avec les projections brûlantes des roches volcaniques. Les Grecs attendent leu adversaire de pied ferme et utilisent une ruse. Leur cri et leur détermination ressemble à celle des Spartiates, de sorte qu'ils sèment la panique dans les rangs perses. Les armures s'entrechoquent, les coups pleuvent et le sang gicle partout sur le sol. Eschyle fait des ravages en découpant les corps à grands coups de sa lance affûtée. Le capitaine Thémistocle n'est pas non plus en reste et assène de violents coups d'épée. Le champ de bataille est désormais silencieux : les Grecs ont fait un véritable massacre. Il ne reste plus qu'un seul survivant. Le capitaine décide de le mettre à mort pour éviter que Darius connaisse ses forces et apprenne avec quelle ardeur se battent ses soldats. Il faut désormais se reposer : la nuit va être courte et le jour suivant promet d'être sanglant...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Frank Miller est de retour ! Cette nouvelle est pour le moins étonnante après des derniers échecs plus grands encore que l'armée perse dirigée par Darius (sans compter des problèmes personnels assez lourds). Pourtant, l'un des artistes comics les plus reconnus est bien là et il retourne à sa série 300, vingt ans après le premier tome (et après deux films qui ont adapté son univers antique). Miller continue l'aventure en proposant un scénario qui démarre comme le deuxième film 300, la naissance d'un empire. On se dit qu'on voit avoir droit à une nouvelle narration brutale et épique d'une formidable bataille entre les Perses et les Grecs, d'autant que le démarrage est plein de fougue. Pourtant, le récit bascule au milieu de l'opus et change de temporalité. On aborde ensuite la jeunesse de Xerxès (le célèbre roi perse que l'on voit dans le premier tome) puis sa mort, puis l'avènement d'Alexandre le Grand. Un choix étonnant et qui laisse plutôt sceptique. La force brute et la violence animale du premier tome se perdent totalement dans toutes ces saynètes. La puissance du récit se dilue dans une sorte de récit quasi historique sans âme ni souffle. On est très loin de l'héroïsme des Spartes et de la barbarie sauvage des combats. Même Alexandre n'a finalement que peu de relief. Ce choix étonnant pourrait être toutefois sublimé grâce à la patte graphique unique de Miller... mais là encore, c'est une déception. L'artiste a bien vieilli et perdu de sa superbe, tel Darius lassé de la guerre. On retrouve son découpage audacieux et violent et certaines cases sont impressionnantes de vie et de rage. Mais le trait est globalement trop grossier. Le dessin est vide de hachures et de force et les couleurs souvent trop vives d'Alex Sinclair renforcent encore plus cette perdition. Ça pique les yeux plus surement qu'une lance jetée par Eschyle ! Ô Arès, redonne toute la gloire d'antan au guerrier Miller, car il a tant combattu et a été si glorieux à la tâche, qu'il mérite toutes tes faveurs !

voir la fiche officielle ISBN 9782754827850