parution 04 juin 2013  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Wolverine (revue) – Revue V 3, T12

Covenant (kiosque)

Ce mois-ci les fans du Griffu auront droit à un récit complet, incluant quatre chapitres dépaysants. Une fois n'est pas coutume, le mutant s'est retrouvé dépourvu de sa mémoire et il va devoir affronter son passé et bon nombre d'ennemis !


 Wolverine (revue) – Revue V 3, T12 : Covenant (0), comics chez Panini Comics de Bunn, Meikis, Smith, Pennington, Hennessy, Pelletier, Quintana, Beredo, Ferry
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2013

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
- Wolverine #314 - #317 : Covenant Part One to Four (Covenant) : La récente enquête de Logan l'a conduit sur la piste du Dr Rot. Cet effrayant psychopathe qui se prend pour un thérapeute l'avait déjà enfermé et conduit au bord de la folie. Une fois de plus, il a réussi à piéger le mutant et même si son plan n'a que partiellement été accompli, les dégâts pour le canadien sont d'importance. Tandis que Wolverine était neutralisé, Rot lui a ôté une partie du cerveau pour pouvoir comprendre et réutiliser ses pouvoirs hors norme. Certes, le poilu au squelette d'adamantium a pu compter sur son facteur auto-guérrisseur, qui lui a permis de reconstituer sa matière grise, mais en revanche ses souvenirs se sont définitivement envolés avec le bout de cervelet qu'on lui a retiré. Et le voici maintenant à discuter avec la dernière femme qui ait compté pour lui : Melita Garner. Le problème, c'est qu'il ne la reconnaît absolument pas...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tous les fans de Marvel le savent : le reboot Marvel Now est annoncé dès le mois prochain et il va impacter tous les personnages et leurs séries. Wolverine n'échappera pas à la règle et en attendant, on connaît une nouvelle entorse à la continuité, car l'éditeur transalpin nous renvoie à un hors-série pour juillet qui contiendra les épisodes qui n'ont pas été inclus avant l'événement. Ainsi, c'est avec un récit complet (un mini-arc) que s'achèvera cette troisième version de la revue. Bon, revenons à notre glouton de ce mois-ci. En exploitant un thème très ancré dans l'histoire du mutant, c'est à dire l'amnésie provoquée par des tortures, Cullen Bunn s'offre un bon prétexte pour une virée d'enfer. C'est en effet un rush particulièrement dépaysant qu'on va pouvoir lire. On remonte à 1934, au Maroc, pour comprendre qu'à l'époque, Logan n'hésitait pas à faire un job de chasseur de primes très spécial. Un groupe d'individus troubles, nommé le Covenant, l'avait chargé d'éliminer une étrange créature : la vierge rêveuse. Le nom a de quoi faire rire, mais cette femme de toute beauté a le don de provoquer les catastrophes qui hantent son sommeil. Le hic, c'est que le griffu en était tombé amoureux et qu'il a doublé ses commanditaires en leur faisant croire qu'il avait éliminé la belle. Quatre-vingt ans plus tard, ce qu'il reste du Covenant compte bien se venger de la supercherie et enfin éliminer cette vierge et son Wolverine de santon ! Certes, ces 88 planches ne révolutionneront pas l'histoire du canadien, mais elles offrent une agréable distraction, où l'on se retrouve projeté dans le temps et en de multiples endroits exotiques. Le travail de Paul Pelletier est assez remarquable, à un chapitre près où l'on devine que celui de l'encreur a un peu péché. Malgré cela, ce Covenant est plutôt bien rythmé et il se lit sans déplaisir... Dans les années 70, on disait à la fin des épisodes «la suite... tout de suite ! », maintenant on dit : «la suite, dans Marvel Now ! »...

ISBN 9782809433944