parution 23 août 2019  éditeur Urban Comics  collection Vertigo Essentiels
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Chronique sociale Independant

Jack of Fables T1

C'est un baratineur professionnel, il est cupide et macho mais c'est aussi l'un des plus célèbres fables. Quel régal de suivre les rocambolesques aventures de Jack Horner !


 Jack of Fables T1, comics chez Urban Comics de Sturges, Willingham, Braun, Akins, Robinson, Leialoha, Vozzo, Loughridge
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2019

L'histoire :

Après avoir quitté Fableville et falsifié son identité, Jack s'est installé à Hollywood et est devenu un célèbre producteur de cinéma multipliant les conquêtes féminines tout en accumulant une immense fortune. Mais comme souvent avec lui, les bonnes choses ne sont souvent qu’éphémères et son imposture est rapidement révélé l'obligeant à fuir la queue entre les jambes. Fulminant face à son échec, il arpente désormais la route tel un vagabond avec pour seul souvenir de sa vie de nabab une valise débordante de billets. Le flot des voitures passe sans s’arrêter à son contact quand soudain une fourgonnette se range sur le coté de la route. Une très belle jeune femme entrouvre la portière du véhicule et Jack se dit alors que sa chance pointe à nouveau le bout de son museau. Mais lorsque la beauté sort un flingue et que deux hommes cagoulés viennent à sa rencontre il comprend qu'il n'en a pas terminé avec les galères. Bouffi d’orgueil, il leur fait comprendre qu'il est impossible de kidnapper le célèbre Jack Horner mais sa tentative de fuite vire directement à la catastrophe. En piteux état, il est emmené à la résidence de retraite répondant à la douce appellation des rameaux d'or. En fait, il comprend que ce lieu n'est rien d'autre qu'une prison pour les êtres comme lui, les fables.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le scénariste Bill Willigham créé à partir de 2003 sous le label Vertigo la série Fables pour laquelle il sera récompensé de prestigieux Eisner Awards. En parallèle il développe avec le scénariste Matthew Sturges une série spin off sur un des personnages les plus marquants à savoir Jack, célèbre pour ses ascensions de haricots magiques et ses combats légendaires contre des géants. Cependant la relecture du célèbre conte est bien éloigné de l'image d’Épinal de nos souvenirs car même s’il est certes courageux, le personnage version Willigham est profondément détestable et semble cumuler les pires défauts imaginables. D'ailleurs il est tellement égocentrique que qui de mieux placé que lui même pour rédiger une préface à ses propres histoires ? Le scénariste américain s'amuse, avec un humour corrosif jubilatoire, à malmener son anti-héros qu'il projette avec un coup de pied bien senti dans l’arrière train vers un road trip totalement débridé. Il en profite pour nous narrer des histoires savoureuses sur le passé du personnage que ce dernier imagine comme glorieuses alors qu'elles sont souvent en fait ridicules et pitoyables. C'est ce décalage entre la vision idyllique de Jack et la dure réalité qui rend le récit si captivant. Au dessin Tony Atkins livre un travail impeccable grâce à la finesse de son trait. Son style est à la fois réaliste tout en offrant une certaine rondeur qui apporte une touche cartoonesque qui colle à merveille à l'esprit de la série. Cette première grosse intégrale d'une série de trois volumes vous promet donc de délicieux moments de lecture en compagnie d'un splendide loser à travers ses fantastiques pérégrinations. Au vue de la vision dépravée des héros des contes de notre enfance, Walt Disney serait surement tombé en syncope mais au final qu'il est bon d’être mauvais...

voir la fiche officielle ISBN 9791026817048