parution 01 juin 2008  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Les mondes perdus de Conan Doyle T1

Le mystère de Baharia

Une équipe d’archéologues découvre un passage sous un tombeau égyptien, qui mène à une civilisation troglodyte oubliée. Une aventure palpitante, dans la grande tradition « vernienne »…


Les mondes perdus de Conan Doyle T1 : Le mystère de Baharia (0), bd chez Casterman de Tramaux, Deubelbeiss, Anni, Yinan
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2008

L'histoire :

Le professeur Challenger, explorateur et archéologue, connait la célébrité depuis son extraordinaire aventure préhistorique en Amérique du sud. Alors qu’il goûte à un repos mérité, il découvre un article de journal focalisant sur les hypothèses culottées d’un égyptologue français, Lempereur. Une tablette d’argile recouverte d’hiéroglyphes laisserait en effet supposer que les égyptiens auraient découvert… la montgolfière ! Or l’article écornant au passage les capacités scientifiques de Challenger, est signé Malone, le journaliste qui l’a accompagné dans sa récente expédition ! Challenger déboule en rage en pleine conférence de son confrère Lempereur et fait un scandale. Il est évacué manu militari… Une semaine plus tard, Lempereur, son assistant Beaumont et le journaliste Malone embarquent pour l’Egypte, afin d’approfondir leurs recherches. Malone découvre alors un passager clandestin enfermé dans une malle de sa cabine : le professeur Challenger a décidé d’imposer son regard éclairé – et plusieurs caisses de matériel divers ! – à l’expédition. Lorsque Lempereur s’en aperçoit, il fait arrêter et enfermer son concurrent par les autorités du Caire. Et tandis que l’équipe poursuit sa quête à dos de chameaux jusqu’au plateau de Guizeh, un mystérieux mécène corrompt les autorités pour faire évader Challenger…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Patrick Deubelbeiss avait déjà réalisé le dessin du Monde perdu de Mapple White (chez Vent d’Ouest), largement inspiré du roman Le monde perdu de Conan Doyle. Il n’y a donc rien d’illogique dans le titre de cette suite, cette fois éditée chez Casterman, baptisée les Mondes perdus de Conan Doyle. Le concept de la série s’établit donc autour d’aventuriers et archéologues transformés en chasseurs de civilisations antédiluviennes oubliées. On nage avec délectation quelque part entre Jules Verne et Indiana Jones, avec une petite touche d’Hercule Poirot. Dans l’épisode présent (à suivre), parfaitement palpitant, Challenger et Malone épaulent un égyptologue français, Lempereur, pour découvrir sous une tombe un passage vers un monde souterrain… encore habité ! Petite ombre au tableau : le coup de la civilisation égypto-troglodyte oubliée, vient tout juste d’être fait dans le dernier Blake et Mortimer, le sanctuaire du Gondwana. Ce Mystère de Baharia n’a pourtant rien à envier aux aventures de ces illustres personnages, car le scénario de Laurence Tramaux (pour qui c’est ici le tout premier scénario !) est solide, explicite, rythmé et il s’encombre moins de rebondissements grandguignolesques. Certes, il demeure quelques petits raccourcis narratifs de ci de là (notamment autour de l’utilisation de la montgolfière)… mais l’exotisme et l’aventure sont au rendez-vous et c’est là le principal. Surtout, Deubelbeiss au dessin réaliste livre une nouvelle partition impeccable, s’appuyant sur des personnages et des décors détaillés et variés, et une belle densité de découpage. Une aventure grand-public dans la grande tradition du genre.

voir la fiche officielle ISBN 9782203001824