parution 21 août 2020  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie, Fantastique - Etrange

Le Monde de Milo T8

La terre sans retour 2/2

Revenu au point de départ, Milo et Sirah vont devoir convaincre les habitants de la Terre sans retour de les suivre à nouveau. Une seconde partie agréable mais un peu trop étirée.


Le Monde de Milo T8 : La terre sans retour 2/2 (0), bd chez Dargaud de Marazano, Ferreira
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2020

L'histoire :

Partis à la recherche de Valia, Milo et Sirah ont atterri dans un monde appelé la « Terre sans retour » où leur amie a également débarqué quelques jours plus tôt. Après avoir mené une quête visant à la retrouver, les deux amis se retrouvent mystérieusement à leur point de départ... mais quelques jours plus tôt, au moment de l’arrivée de Valia ! Ils sont dès lors face à des habitants qui ne se rappellent absolument pas d’eux et les prennent même pour des fous. Pour les convaincre, Milo leur raconte leur aventure commune et décrit même le caractère de chaque personne en les nommant. Dubitatifs, les habitants du lieu finissent par se faire à l’idée mais restent complètement perdus pour la suite. Que faire pour quitter cet endroit prétendument sans retour ? Soudain le portail s’illumine – celui qui les a tous amenés dans ce lieu perdu – avant qu’un gros rayon lumineux en sorte et frappe la cabane du Béotarque, mystérieuse créature qui fait office de sage de la Terre sans retour. Sans savoir si le Béotarque est encore libre de ses mouvements ou s’il est contrôlé par le rayon, Milo et ses amis le voit lever un bras et indiquer une direction : celle de la grande muraille ! N’ayant pas de meilleur plan, ils décident de se rendre à l’endroit indiqué…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

À la fin de la première partie de ce nouveau cycle, le scénariste Richard Marazano nous surprenait en renvoyant ses héros à leur point de départ, mais quelques jours plus tôt ! Cette seconde partie reprend directement à ce moment-là, avec Milo et Sirah semblant être les seuls à se souvenir de leur quête précédente. En effet, tous les autres protagonistes de la Terre sans retour découvrent les deux amis pour la première fois et les regardent avec la même méfiance que précédemment. Un habile stratagème qui permet également de résumer succinctement les événements du tome 7 pour ceux qui ne l’auraient pas lu ou auraient la mémoire courte. Une fois que Milo a réussi à convaincre les habitants du lieu, un nouvel élément va les faire repartir pour une nouvelle quête... Et c’est sans doute-là que le bât blesse. En effet, cette seconde quête se révèle finalement répétitive et un peu trop étirée. Le danger n’est finalement plus vraiment périlleux et malgré l’humour omniprésent, l’aventure reste très linéaire. Le final annonçant un nouveau cycle à venir sauve un peu les meubles, mais globalement, on reste sur notre faim. Aux dessins rien à dire : le talent graphique de Christophe Ferreira fonctionne à plein régime, avec son trait rappelant l’œuvre de Miyazaki, quand bien même on ne bénéficie plus de l’effet découverte de l’univers, comme lors du tome précédent. Ce huitième tome reste donc certes plaisant, mais tout de même un peu décevant.

voir la fiche officielle ISBN 9782205081954