parution 19 août 2020  éditeur Delcourt  collection Histoire & Histoires
 Public ado / adulte  Thème Historique

Mousquetaire T4

Charles de Batz de Castelmore

De retour de Québec, Alexandre de Bastan décide de délivrer son ami Portau emprisonné au fort de Maastricht, une cité assiégée par Louis XIV et le commandant de ses mousquetaires : d’Artagnan ! Conclusion d’une formidable série historique.


 Mousquetaire T4 : Charles de Batz de Castelmore (0), bd chez Delcourt de Duval, Calvez, Paris, Pinson
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2020

L'histoire :

En février 1673, Alexandre de Bastan, mousquetaire au service du roi Louis XIV, s’est exfiltré vers le nouveau monde en compagnie de sa belle Eloïse. Il se sait condamné d’office à la peine capitale s’il rentre en France, pour tentative d’homicide sur la personne du roi – alors qu’en réalité, il lui a sauvé la vie en ingérant à sa place un poison mortel ! Néanmoins, ils décident un dernier aller-retour vers le vieux continent, afin d’y solder tous leurs biens et pouvoir revenir s’établir dans le pays des hurons et des iroquois. Au terme d’une traversée épuisante et interminable, Alexandre et Eloïse débarquent ainsi de nuit au port du Havre. Un ancien compagnon mousquetaire lui apprend alors que son ami Portau est retenu prisonnier au fort de Maastricht, en Hollande, depuis une grande offensive lancée par Louis XIV. Alexandre décide immédiatement d’aller le délivrer de cette place forte, après avoir appris que les mousquetaires étaient désormais placés sous le commandement de d’Artagnan en personne. Ce dernier l’ignore évidement, mais ses jours sont désormais comptés : il livrera à Maastricht sa dernière bataille. Mais avant cela, d’Artagnan est surpris d’être convoqué par courrier pour la reddition surprise d’Alexandre de Bastan, bien des années après sa disparition, à quelques encablures du siège de la ville…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si le nom de Charles de Batz de Castelmore – titre de ce tome 4 – n’évoque rien en vous, ne vous inquiétez pas : il est bien plus célèbre via son nom de scène, d’Artagnan. Héros largement romancé par Alexandre Dumas au XIXème, et avant lui par des mémoires apocryphes (rédigées et arrangées 27 ans après sa mort par Gatien de Courtilz de Sandras), d’Artagnan a néanmoins authentiquement servi le roi Louis XIV et sa mort durant le siège de Maastricht est attestée. C’est sur cette funeste destinée que revient ce dernier opus de Mousquetaire, qui passe surtout par le retour d’Alexandre de Bastan en France et la délivrance de son ami Portau du fort de Maastricht. Ce challenge constitue le cœur de l’intrigue de ce dernier volume, pour une belle série historique vouée aux Mousquetaires du roi désormais terminée. Comme à chaque fois, le scénariste Frédéric Duval enchevêtre habilement la petite histoire fictive (les personnages d’Alexandre et Eloïse) à la grande Histoire documentée : les liens avec le nouveau monde, le siège de Maastricht, l’ambition hégémonique de Louis XIV… Le séquençage et la narration trouvent le juste milieu entre le rythme de l’action et les parenthèses plus culturelles. Le dessin est une nouvelle fois pleinement assuré par Florent Calvez, selon son style réaliste propre, plein de hachures pour servir les ombres et néanmoins très précis et immersif en cette ère particulièrement belliqueuse. Une mention toute particulière est à porter à l’ensemble des 4 couvertures composées par Ugo Pinson, et réalisées façon toiles de maître du XVIIème !

voir la fiche officielle ISBN 9782413010944