parution 12 juin 2009  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie, Esotérique, Heroic-fantasy, Science - fiction

Ange et diablesses T2

La nuit du grand bouc

Emprisonnés et réduits en esclavage par Gordh, Estelle et Arkel s’évadent et cherchent un moyen de se venger. La fin d’un passionnant diptyque, après 21 ans d'attente !


 Ange et diablesses T2 : La nuit du grand bouc (0), bd chez Dupuis de Desberg, Hardy, Schwendimann
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2009

L'histoire :

Amoureuse du démon Gordh, Estelle s’est laissé piéger par ce dernier, qui a laissé l'annulateur la transformer en diablesse, afin qu'elle puisse lui servir d'esclave par la suite. En effet, Gordh a besoin d'esclaves pour plonger dans les sables et y récupérer des larmes précieuses lui permettant d'être l'homme le plus riche de Vienesanne et de conserver son titre de Duc des larmes. Il a donc besoin de diables, car même s’ils souffrent autant que les humains, ils ne risquent pas de mourir, puisqu'ils sont immortels. Estelle passe donc ses journées dans les sables mouvants et retourne tous les soirs dans sa geôle, épuisée, avec du sable plein les poumons. Arkel est lui aussi prisonnier de Gordh et passe ces journées en compagnie de Grossini, un des hommes du Duc, qui lui fait répéter pour la 125e fois une chanson qu'il lui faudra interpréter le jour du bal du grand bouc puant. Le soir, dans le cachot, lorsqu'il retrouve Estelle et voit dans quel piteux état elle se trouve, Arkel décide de l'aider à s'évader. Or, à force de s'énerver avec son fouet, Grossini a créé des fissures dans les murs. Elles sont petites mais suffisamment grandes pour permettre à Arkel de s’y faufiler. Avec de la chance et énormément de culot, l'ange réussit à emprisonner Grossini et son équipier dans la prison d'un autre détenu et peut tranquillement délivrer Estelle et s'enfuir avec elle. Mais avant de partir pour de bon, les deux acolytes doivent de venger de Gordh. Pour commencer, ils doivent découvrir la vraie raison qui a amené le démon à Vienesanne et pourquoi il amasse toutes ces larmes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après plus de 20 ans d'attente, voilà enfin la seconde partie du diptyque de Stephen Desberg et Marc Hardy. Les lecteurs de la première heure, comme ceux qui viennent de découvrir la série avec le tome 1 refondu et paru de concert, ne seront pas volé. On retrouve dans cette seconde partie tout ce qui a fait le succès de la première, mais de manière intensifié. En effet, il y a plus d'humour, plus d'action, mais aussi plus de noirceur. Le scénario est également moins classique et l’évolution des rapports entre Arkel et Estelle rend le tout intéressant. Arkel voit en effet ses sentiments d'amitiés, envers son amie d'enfance, devenir une attirance physique à l'adolescence. En réponse, Estelle ne ressent rien pour lui et n'hésite pas à le dire ouvertement. La jeune diablesse en a assez d'avoir Arkel à ses basques, mais elle est obligée de le supporter car il est le seul à pouvoir l'aider. Arkel, lui, espère tout simplement qu'en aidant de son mieux son amie, elle change d'avis sur lui. Bon gré mal gré, ils s’associent donc pour se venger de Gordh. Toujours teinté d'heroïc-fantasy et de science-fiction, le récit est donc prenant et ne nous laisse pas une seconde de répit. Aux dessins, Hardy illustre une nouvelle flopée de monstres, diables et démons, à la fois effrayants et ampoulés. Il réussit surtout à rendre Estelle plus sexy en diablesse qu'en ange (hin hin hin). Un très bon diptyque (?), qui se laisse apprécier de bout en bout et à tous âges. Espérons simplement ne pas avoir à attendre aussi longtemps s’il devait y avoir une suite…

voir la fiche officielle ISBN 9782800141657