parution 04 novembre 2020  éditeur Glénat  collection Explora
 Public ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action

James Cook T1

L'appel du Pacifique

Le capitaine anglais Cook a découvert et cartographié de nombreuses îles et côtes d’Océanie. Première partie de la biographie d’un des plus grands explorateurs marins du XVIIIème siècle.


 James Cook T1 : L'appel du Pacifique (0), bd chez Glénat de Bollée, Nardo, Battistuta
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2020

L'histoire :

Le 17 janvier 1779, le HMS Resolution et le HMS Discovery, les deux navires qui servent la troisième expédition du capitaine James Cook, abordent les côtes d’Hawaï. Les anglais sont surpris par la ferveur que leur accordent les indigènes. Ils sont accueillis comme de véritables divinités et pour cause : le calendrier de ce peuple coïncide avec les fêtes du dieu de la paix, Lono. Après quelques temps, il repart cependant afin de poursuivre son exploration du Pacifique. Hélas, ses navires sont pris dans de terribles tempêtes. Le mât de misaine du Resolution est frappé par la foudre et Cook est forcé de faire demi-tour vers les îles Sandwich afin de réparer. Malheureusement, l’accueil y est résolument différent. Les indigènes sont hostiles et menaçants. Cook ignore alors les coutumes : c’est désormais la saison du dieu de la guerre. Revenir avec un navire abîmé est assimilé à un signe de faiblesse, voire de tromperie. Malade, agacé par le vol d’une chaloupe, Cook va prendre une résolution pleine de fermeté. Il se souvient alors de son tout premier engagement à bord d’un navire, au sein de la compagnie des frères Walker, des quakers qui font commerce de charbon. Il a 18 ans et vient d’arriver un an plus tôt dans le petit port anglais de Staithes (Yorkshire)pour faire son apprentissage en tant qu’épicier. Il venait de voir la mer pour la touyte première fois

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’anglais James Cook fut l’un des plus grands navigateurs de l’humanité, non seulement pour ses découvertes – on lui doit la côte Est de la Terra Australis – mais aussi pour la passion et le soin qu’il accordait à sa vocation : à ses hommes, à ses outils, à ses précieuses et précises cartographies. Sa mort tragique à Hawaï en 1779, qu’on pressent à travers le flash forward qui sert d’introduction à ce premier tome et qui revient par intermittence, l’a définitivement inscrit dans la postérité au rang des explorateurs martyrs. Il est logique que son patronyme baptise aujourd’hui nombre sites géographiques : des îles, montagnes, glaciers, détroits… Il est tout aussi logique que la collection Explora de Glénat, dirigée par Christian Clot, lui consacre deux tomes. Il est encore logique que ce soit Laurent-Frédéric Bollée qui scénarise cette biographie, lui qui est un excellent connaisseur de l’Histoire des conquêtes océaniques (Terra Australis, Terra Doloris !). Cette première partie revient chronologiquement sur l’adolescence de Cook, son engagement maritime que rien ne prédestinait, sa persévérance pour parvenir au sommet de la Marine Royale Britannique, sa passion soudaine pour la cartographie, son abnégation pour aller au bout de ses missions, voire même au-delà. On découvre les difficiles rapports avec les indigènes de ces lointaines contrées, qui obéissent à des mœurs et des coutumes radicalement différentes de ceux des européens. Federico Nardo met impeccablement en images l’épopée maritime, avec réalisme et un grand soin apporté aux détails historiques (gréements, costumes, attitudes !). Il reprend en couverture une partie du portrait le plus connu de Cook (par Nathaniel Dance-Holland, exposé au National Maritime Museum de Greenwich).

voir la fiche officielle ISBN 9782344036846