parution 03 juin 2020  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Historique, Chronique sociale, Conte - Féerie, Erotique

Peau d'homme

Bianca doit se marier avec un homme qu’elle ne connait pas. Elle découvre un trésor familial qui lui permettra de s’approcher incognito de son futur mari. Un conte du talentueux Hubert, qui traite de nombreux sujets universels.


Peau d'homme, bd chez Glénat de Hubert, Zanzim
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2020

L'histoire :

Bianca, une jeune femme de bonne famille, a atteint l’âge bien avancé de 18 ans et elle n’est toujours pas mariée. Son sort doit être prochainement réglé, puisque ses parents ont enfin trouvé le gendre parfait en la personne de Giovanni, un riche marchand qui possède jeunesse et beauté. Rubina et Agostina, les amis de Bianca, trouvent d’ailleurs que la jeune fille a de la chance d’avoir un si bon parti, par rapport à leur époux respectif. Cependant, Bianca ne voit qu’une chose, c’est qu’elle ne connait pas Giovanni. Elle aurait vraiment aimé pouvoir faire connaissance avec lui avant de devenir sa femme… Elle se confie à sa marraine à ce sujet, et cette dernière l'invite chez elle. Elle lui annonce qu’elle est d’accord avec elle et qu’elle trouve aussi qu’une femme devrait avoir le droit de connaître les mœurs et sentiments des hommes. Elle lui révèle ensuite que les femmes de la famille possèdent un objet magique : une peau d’homme ! Nommé Lorenzo, cette peau permet à une femme de prendre une apparence masculine et ainsi de voyager librement et de manière incognito dans le monde des hommes. Après avoir répété avec sa marraine afin d’avoir une démarche et un timbre de voix plus virils, Bianca part ainsi en ville pour rencontrer son futur mari et découvrir qui il est vraiment…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec des séries comme Beauté ou Les ogres-dieux, le regretté Hubert nous a démontré tout son talent pour relater des aventures s’inspirant et revisitant les contes et les fables. C’est de nouveau le cas avec cet excellent scénario se déroulant en pleine Renaissance italienne. Le point de départ est un classique de l’époque, avec une fille de bonne famille qui s’apprête à épouser un bon parti lors d’un mariage arrangé entre ses parents et ses futurs beaux-parents. Bianca, la jeune femme, aimerait cependant beaucoup pouvoir faire connaissance avec son prétendant avant de se retrouver devant l’autel à ses côtés. Hélas, les coutumes interdissent fortement cette possibilité. C’est sans compter sur sa marraine qui, telle une bonne fée, va lui offrir un objet magique : une peau permettant de prendre l’apparence d’un garçon. Si au départ Bianca pense simplement approcher son futur époux pour lier connaissance, elle va se lancer dans une quête plus universelle, qui l’entraînera dans une vraie réflexion sur la place des femmes, des homosexuels, de l’amour ou encore de la religion dans la société. Sans en dévoiler trop pour ne rien gâcher, cet album de 160 pages divisés en 5 chapitres est une vraie réussite qu’on lit avec plaisir. On ressent certes une légère baisse d’intensité dans le troisième chapitre, mais ce n’est que pour mieux redémarrer dès le chapitre suivant. Après La sirène des pompiers et Ma vie posthume, Zanzim signe les graphismes de cette excellente fable signée par feu son compère Hubert. Son trait fin et moderne, avec sa patte rétro, fait une nouvelle fois merveille pour mettre en images cette aventure inscrite dans la fin du moyen-âge. Son découpage original offre en sus une immersion très agréable. Un excellent divertissement avec une grande profondeur et une réflexion plus riche qu’il n’y parait au premier abord.

voir la fiche officielle ISBN 9782344010648