parution 13 juillet 2012  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie, Fantastique - Etrange

Carabosse T2

L'amour d'une fée

Recueillie par « le souffle », Carabosse continue d'explorer son passé. Elle croise alors la route d'une mystérieuse secte d'assassins qui semble la vénérer... Suite et fin de l'aventure mettant en scène la célèbre fée.


 Carabosse T2 : L'amour d'une fée (0), bd chez Le Lombard de Pona, Minguez, Stambecco
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2012

L'histoire :

Cette fois-ci, Carabosse n'a mis que 7 jours à revenir d'entre les morts. Elle accepte alors d'intégrer l'organisation secrète « le Souffle », à condition que ses membres l'aident à savoir ce qu'elle est. L'homme qui dirige le bureau lui explique qu'en ce XXIème siècle, le Souffle n'est plus une organisation de mercenaires, mais un groupe travaillant pour diverses agences gouvernementales. Son but est d'accomplir des opérations internationales que des organisations officielles ne peuvent effectuer elles-mêmes. Carabosse traverse alors un flashback datant du siècle dernier : elle s'y voit en compagnie du même homme qui l'informe aujourd'hui. Ce dernier lui explique que l'homme de son souvenir est son arrière-grand-père, ancien dirigeant de l'organisation, mort en 1914. Il lui ressemble fortement. Carabosse a du mal à croire son interlocuteur. Alors qu'elle le questionne encore, Cirkus, le scientifique qui aide la fée depuis le début, les interrompt. Il vient en effet de localiser la baguette magique de la jeune femme. À l'aide d'un casque de son invention, Cirkus emmène Carabosse aux environs de la localisation relevée, afin qu'elle trouve précisément où est l'objet magique. Soudain, la fée fait arrêter le véhicule et descend dans le quartier de Whitechapel. Après avoir eu un flashback la mettant aux prises avec Jack l'éventreur, la jeune femme soulève une cache sur le trottoir et trouve sa baguette et un paquet de cigarettes...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La première partie du diptyque avait posé des bases intéressantes, mais le récit en lui même avait déçu. L'histoire avançait trop lentement et surtout, la conclusion montrant la mort puis la (nouvelle) résurrection de la fée donnait l'impression de revenir au point de départ. Heureusement, ce deuxième tome – marquant également la fin de l'histoire – se révèle plus riche et intéressant. Carabosse fait désormais équipe avec « le Souffle », elle a des flashbacks la mettant en scène dans des événements majeurs, puis elle découvre une mystérieuse secte d'assassins qui la vénèrent. Le souffle lui confie alors la mission d'infiltrer cette secte, afin de la détruire... une mission pas si simple, d'autant que la CIA finit également par s'en mêler. L'histoire est donc rythmée et prenante. Or le scénariste Nicolas Pona conclut l'aventure de manière inattendue, nous laissant plein de questionnements. Avons-nous bien tout compris ? Pour nous aider, un dossier « top secret » se trouve à la fin de l'album, qui contient des interviews de personnages majeurs de l'histoire. Cependant, une part de mystère subsiste tout de même après avoir refermé l'album. Au dessin, Jean-Marie Minguez donne pas mal d'impact au récit, grâce à un découpage dynamique et des visages expressifs. Une conclusion agréable à lire, même si elle manque de clarté...

voir la fiche officielle ISBN 9782803630486