parution 19 septembre 2018  éditeur Les éditions du Long Bec  Public ado / adulte  Thème Historique

El Nakom T2

A partir de 1517, les conquistadors multiplient les exactions lors de leur conquête du Yucatan. El Nakom se mue en chef de guerre au côté des aztèques. Suite et fin d’une transposition documentée et réaliste sur la conquête express de l’Amérique centrale.


 El Nakom T2, bd chez Les éditions du Long Bec de Jeronaton
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les éditions du Long Bec édition 2018

L'histoire :

En 1517, trois navires espagnols commandés par le capitaine Cordoba accostent sur les rivages de la péninsule du Yucatan. Ils ont besoin de faire une razzia de captifs indiens afin de les exploiter dans les mines d’or de Cuba et d’Hispaniola. Mais les indiens sont désormais méfiants vis-à-vis des hommes blancs. Ils accueillent paisiblement les conquistadores dans un premier temps, puis les invitent à les suivre vers l’intérieur de la forêt. Mais c’est pour mieux leur tendre un guet-apens. En réalité, ils sont conseillés par El Nakom, alias le castillan Guerrero qui s’est retrouvé abandonné plusieurs années plus tôt sur ces terres. Guerrero s’est intégré à la civilisation maya, jusqu’à apprendre leur langue, se marier avec la fille d’un roi, avoir des enfants avec elle et devenir un conseiller réputé en matière de guerre. Guerrero sait que l’armement de l’ennemi castillan est plus puissant que celui des indiens, malgré leur nombre. Alors sa tactique consiste à repérer le chef et à le tuer. Ainsi Cordoba se retrouve-t-il la cible de dizaine de flèches, grièvement blessé… et les espagnols se replient sur leurs bateaux. Une autre expédition reviendra un an plus tard, commandée par Juan de Grivalda, un conquistador plus respectueux des indiens et bien moins cruel que les précédents. Une anomalie, pour l’époque…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Conquistador repenti authentique, Gonzalo Guerrero fut considéré comme un renégat par ses compatriotes espagnols. Survivant d’une expédition maritime en 1511, il finit par s’intégrer aux aztèques, épousa une princesse et les coutumes de cette civilisation, avant de prendre la direction des contre-attaques militaires contre les espagnols 20 années durant. A travers l’histoire à peine romancée de ce personnage surnommé par les indiens « El Nakom, Jeronaton (alias Jean Torton) nous livre une histoire de la conquête de l’Amérique centrale par les conquistadors espagnols. La narration du premier tome était emmenée par Guerrero himself, qui narrait les étapes de son intégration. Dans ce second volet, place aux guerres. De manière non conventionnelle, Jeronaton répartit les témoignages dans les narratifs, en fonction de ce qui est utile à son récit. Ainsi, par alternance, on suit le point de vue de divers conquistadors lettrés, mais aussi celui d’El Nakom. Cela nuit un peu à la continuité du souffle héroïque, mais pas à la transmission didactique de cette conquête express. Visuellement, Jeronaton fait un gros boulot de restitution historique. Les costumes, les bijoux et les tatouages sont scrupuleusement documentés (et ils sont complexes !). Et bien qu’un tantinet figé, le dessin est particulièrement réaliste (d’après photos d’acteurs ?), tant pour les personnages aux premiers plans que pour les larges vues panoramiques sur les cités aztèques, en couleurs directes.

voir la fiche officielle ISBN 9791092499841